Google
 

vendredi 31 décembre 2010

Lettre à un Frère (Souvenir de Dubai)

Es Salam Aleykoum cher Frère,

Tu m’as parlé de solitude dans ta dernière correspondance, je tiens, par cette présente à partager avec toi mon expérience de la solitude lorsque j’étais étudiant à l’étranger. J’espère que ces mots et ces rappels t’accompagneront et te réconforteront, tout au long de ton séjour, en te permettant de prendre conscience que le bonheur réside en réalité dans cette solitude qui n’est que temporaire InchAllah.

Sache Frère qu’il y a dans cette solitude que tu vie les joies du cœur et de la raison pour celui qui y prête attention avec intelligence. C’est dans ces instants, où ton cœur à le temps de parler à ta raison, pour te faire prendre conscience de la valeur de ce qui est cher à tes yeux. Tu as l’opportunité de réfléchir sur ce que tu comptes faire de ta vie. Frère profite de ton temps libre avant que tu ne sois occupé et aspiré par l’excitation et la folie des grandes villes de nos sociétés modernes.

Tu as la chance d’explorer ta foi et ta relation avec Allah grâce à cette solitude que ton nafs répugne. Frère chaque instant de ta vie dans ces moments de solitude ouvre à toi les chemins de l’adoration vers Allah. Ecoute ton cœur en pensant à Allah, à tous ces bienfaits qu’Il t’a accordé ; la santé, la famille, la réussite scolaire et professionnelle…. Par-dessus tout, mon frère, Il t’a fait naitre musulman et il t’a préservé jusqu'à aujourd’hui sur le chemin de l’Islam… Frère combien de nos semblables sont égarés, combien sont dans les chemins de la débauche…. Elhamdoulillah !. Frère pour avoir grandi dans un pays non musulman avec toutes ces tentations et ces travers, nous sommes les êtres les plus comblés en réalité si l’on pense à la miséricorde qu’Allah nous accorde en gardant notre cœur sur le chemin de l’Islam.

Frère chacune de tes pensées oriente les vers Allah, fait en sorte de faire parti de l’un de ces groupes mentionnés par le Prophète (sav) qui a dit : « Sept personnes seront couvertes par l’ombre d’Allah le jour où il n’y aura pas d’autres ombres : l’imam équitable, un jeune qui a grandi dans la pratique du culte de son Seigneur, deux hommes qui s’aiment en Allah, lors de leur rencontre comme au moment de leur séparation, un homme auquel une belle femme, de haut rang s’offre et qui lui dit : je crains Allah, un homme qui fait une aumône dans une discrétion telle que sa main gauche ignore l’acte de sa main droite et un homme dont les yeux débordent de larmes quand, tout seul, il se rappelle Allah » (rapporté par Boukhari et Mouslim).

Frère admire l’opportunité qu’Allah t’accorde de vivre cette solitude « un homme dont les yeux débordent de larmes quand, tout seul, il se rappelle Allah » cherche refuge dans les mosquées, écoute et profite des saveurs que le Coran procure au cœur de celui qui adore Allah l’Unique. Fait en sorte que les larmes qui peuvent couler de tes yeux du à cette solitude que peut ressentir ton cœur qu’elles soient destinées pour ton amour et ton affection pour Allah.

Tu as la chance d’avoir du temps pour te consacrer à la mémorisation de certain passage du Coran durant cette solitude. Un jour viendra tu seras en quête de temps libre tellement ta vie de couple, les enfants, de famille, le travail et les aléas vont aspirer au point de te faire oublier l’essentiel et la raison de ta destinée. Je te conseil frère d’apprendre par cœur dans un premier temps la sourate dont le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit : « Une certaine Sourate du Qor'ân, qui contient trente versets, a intercédé en faveur d'un homme jusqu'à ce qu'il en fût pardonné [pour ses péchés]. C'est la Sourate -Tabârak al-ladhî bi-yadihi al-Mulk - [c'est-à-dire la Sourate al-Mulk - La Royauté]. » Et dans un deuxième temps la sourate Loqman à la lecture tu comprendras mon choix et mon conseil. Sache qu’Allah nous dit : « Endure patiemment ce qui peut t'atteindre. Tout cela est le propre d'une âme résolue » (Coran, S. 31 - Loqman, v. 17).

Ecoute ce merveilleux hadith de notre Prophète (sav) : « C'est merveilleux ! Tout ce qui arrive au croyant, lui est favorable, Aucun autre n'a ce privilège : S'il est heureux, il remercie Dieu et c'est bien pour lui; s'il est malheureux, il se résigne et c'est bénéfique pour lui. » (Source : Moslim)

Vivre la solitude fait partie de l’éducation du Musulman. Tu vas apprendre à aimer d’avantage tes parents, tes frères et tes sœurs… tu vas te rappeler, au bon souvenir, la tendresse de ta mère et le sacrifice de ton père. Ils ont donné d’eux même pour t’élever et t’éduquer afin que tu deviennes reconnaissant en vers Allah, car ta reconnaissance et ta gratitude en vers Allah, fera de toi un enfant InchAllah attentionné envers tes proches et tes amis.

Frère Allah t’offre cette solitude en réalité pour mieux rapprocher ton cœur de Sa présence et de Son souvenir. Sache qu’en réalité l’homme souffre de la solitude parce que nos cœurs sont en réalité attachés à ce bas monde plutôt qu’à de l’au-delà. Sache que notre félicité est au près d’Allah dont nous implorons Grâce et Miséricorde dans chacune de nos invocations.

Frère dans ce bonheur que tu vie Allah te permet de vivre dans la pratique les vertus de la patience et de l’endurance qui caractérise le musulman. Parler de la solitude et de ses bienfaits c’est revenir à l’essentiel pour mieux se construire et apprécier les grâces d’Allah.

Pour finir cher Frère , sache qu’il y a celui qui souffre en raison de l’éloignement mais il y a aussi ce qui dans la foule et la cohue de tous les instants souffre de solitude en silence… finalement peut importe le lieu de ta rencontre avec la solitude l’importance c’est ce que tu en fais pour ton cœur et ton âme.

Pour avoir vécu la solitude je te transcris un passage de mon texte sur La Solitude dans l’Âme : « … Trouver une note d’optimisme dans cette solitude immuable, voilà une étrange manière de rendre les amertumes de la vie plus supportables. Jouissance et souffrance sont les fruits de cette solitude que l’on fini par prendre comme amie malgré nous. Seul m’a foi en Allah me permet dans l’intimité de mon cœur de briser cette solitude. Si mon être vie la solitude de la compréhension des autres, mon âme a trouvée gîte et couvert dans l’espoir, la grâce et la miséricorde qu’Allah accorde à ceux qui font preuve de patience et de constance dans leur adoration en ces lieux inhospitaliers à l’apaisement des âmes essoufflées par les aléas de la vie. »

Mes excuses frères, si dans ce rappel, tu trouves des mots ou des passages qui peuvent te paraître décalé ou inapproprié à ta condition ou à ton état, mais sache que ce rappel vient du cœur d’un frère qui t’aime pour Allah.

R.A

Lettre à un Frère (Souvenir de Glasgow)

27 décembre 2009 2h31

Frère la solitude des êtres chers, tu es en train de la vivre la bas, quelle belle opportunité de vie que de scruter les recoins de ses sentiments, de ses souvenirs et constater grâce à la distance, les erreurs passées ou les insuffisances dans nos engagements envers nos promesses à Allah, au Prophète Mohammed (saw), à nos parents et à nos amis.

La distance rapproche les cœurs malgré qu'elle laisse les âmes dans leur solitude frère. Sache que le souvenir d’un père, d’une mère, d’un frère ou d’une sœur, serre le cœur de celui qui a envie de parfaire son caractère pour ne décevoir personne, surtout lorsque ces derniers ont mis leur espoir sur toi. Mais garde à l’esprit que celui que l’on n’a pas le droit de décevoir, c’est Allah. La vie n’a de sens et de valeur que par LUI.

Sache que ta générosité de cœur et ton esprit libre me manque frère. Je prie Allah afin qu’il te garde et qu’il te guide sur le droit chemin. N’oublie pas, le temps est le reflet de nos engagements d'aujourd'hui qui se traduiront demain en histoire. Sache prendre la mesure du temps qu’il te reste afin d’atteindre ton but avant ton voyage. N’oublie pas frère, le cœur du musulman éveillé est toujours en pleur mais son esprit reste lucide et vivace pour venir en aide à son prochains.

Qu’Allah fasse qu’il n’y ait de refuge pour sa grâce et sa miséricorde que ton cœur. Qu’Il fasse que ton cœur soit empreint de crainte sans désespoir. Qu’Il t’abreuve de science dans une sincérité limpide et qu’Il fasse que tu sois un exemple pour tes proches et tes amis.

Dans cette contrée où le froid incite à se refugier vers les sources de chaleur et à réchauffer son cœur, fait en sorte que ta source de chaleur soit l’adoration d’Allah et l’amour de son Prophète (saw).

Frère fait comprendre à ton cœur et à ta raison qu’une minute d’obéissance sincère à Allah est certes pénible pour le nafs, mais que la récompense est éternelle.

Un dernier conseil si tu me le permets frère, si je te dis cela c’est parce que je t’aime pour Allah et que je te considère comme mon frère, les sirènes de la vie sont des leurres dans lesquels pléthores de nos frères et de nos sœurs sont tombés par insouciance. Garde-toi de ne pas prendre les chemins dont Allah et son Prophète (saw) nous ont mis en garde. Le sheitan emprunte des apparences d’ange pour te corrompre à petit feu, sache que les regrets et les lamentations se trouvent juste derrière les jouissances éphémères acquises dans la transgression des limites fixées par l’Islam.

R.A