Vos Poèmes Sélectionnés

Google
 

mardi 20 septembre 2011

Jamais sans ton Amour

               Esprit Critique & Pensée Libre a le plaisir de vous inviter à commander ce magnifique recueil de poèmes intitulé: Jamais sans ton Amour de l'auteur Aydin AYTEN.

Dans un style poétique épuré avec une étonnante subtilité du langage qui mélange émotion et sincérité du cœur , l’auteur de cet ouvrage nous invite, à travers la langue de Molière, pour un voyage aux confins des affres de l’évidence. Ce voyage initiatique nous permet de sentir l’essence même de l’Amour. Cet Amour qui siège dans le cœur de celui qui malgré les aléas de la vie, incline son esprit et son cœur à l’adoration d’Allah.

La beauté et l’originalité du style rendent cet ouvrage unique pour tous ceux qui aiment s'imprégner du rappel d' Allah par le langage du coeur. La force de cet Amour, que la sincérité du cœur a transmis à l’esprit dans le style poétique, fait naître le frémissement de la foi à celui qui prête ouïe à ce recueil.

Ce livre interpelle nos consciences pour mieux enraciner dans nos cœurs l’Amour suprême que tous les êtres recherchent au plus profond de soi. Face aux affres de l’évidence, cette quête devient source de jouissance et de plénitude de l'âme. « Jamais sans ton Amour » est un recueil de poèmes où la mélodie des vers accompagne la profondeur du message afin de mieux nous élever spirituellement et goûter aux délices de l’apaisement du cœur et de l’esprit à travers un rappel sans équivoque à l’essentiel.

R.A

 info sur l'Auteur : Aydin AYTEN né en 1976 à Aksaray en Turquie, vivant en france depuis 1983.


Pour recevoir votre exemplaire commander ici ou  écrire à info.critique@gmail.com en indiquant vos coordonnées et l'adresse de livraison pour tout paiement autre que PayPal.
Livre format A5, 208 pages
Prix: 10 € + 5 € Frais de port

Livre disponible dans les Librairies suivantes: 

Librairie Tawhid 8 rue Notre Dame 69006 Lyon
Librairie Tawhid 9 bis Bd Belleville 75011 Paris
Librairie Essalam 135, Bd Ménilmontant - 75011 Paris
Librairie Al Kitab 11 rue Moret 750011 Paris 

Extrait du livre Jamais sans ton Amour  : 

Page 10 fin de l'introduction

...Avant d’ouvrir nos cœurs à ses cris d’amour, de crainte et d’espoir qui résonnent dans ce qui va suivre, collons oreille à sa poitrine pour entendre quelques-unes de ses convulsions d’amour en murmure :

« …Bien que je ne puisse rien t’offrir sans qu’il ne vienne de tes dons, accepte de moi cette humble reconnaissance à ton égard. Au nom de ce parfum d’amour qui se dégage du lien de foi me reliant à toi, prends donc en compassion ce cœur qui te voue ses battements. Combien j’aurais voulu te rencontrer sans la moindre trace de pêché. Mais hélas sous leur poids je m’écroule dans ton espoir. Que ta pitié m’atteigne avant que la mort ne me rattrape. Autant brûler en Enfer plutôt que de perdre ton amour. C’est pour toi cet amour même si du tien je ne suis digne. Accepte de ce pauvre que je suis, ce peu que je te tends…
      D’une eau qui n’est autre que ces tendres larmes qui coulent en flots dès lors que ton souvenir effleure ma pensée, la terre de mon cœur n’est point aride pour ta noble semence. C’est un champ qui se donne à la culture de ton Amour.
A chaque lecture de ton Coran, un nouveau monde s’ouvre à moi.
A chacune de ses méditations, c’est tout un univers que je traverse.
A chaque pleur qu’il provoque en moi, c’est un dépassement de soi qui se réalise…
De ton Amour ô mon Bien-aimé, mon cœur n’est jamais rassasié. Même si tous les grains de sable du désert de la vie se transformaient en goutte d’eau pour former un océan, point cela ne me désaltère tant que ton souvenir ne se trouve en mon sein.
Ainsi est en toi ô mon Bien-aimé Allah, ma soif intérieure qui ne s’éteint que quand ton Amour m’atteint… »

.......
   
Page 105
....
Même si je n’ai nulle place dans ton Paradis sans fin,
Même si on m’annonce que ton Enfer de moi a faim,
D’un amour pour toi, seulement pour ce que Tu es,
Ô Allah, je continuerai jusqu’à sans fin à t’adorer.

Page 132
       L’arc-en-ciel des différences

Ô toi humain, rejetant ce qui de toi est différent,
Est d’Allah la différence qui de Lui nous venant,
Interpellant les esprits se montrant reconnaissant,
Différence des signes qui, en Allah, nous éveillant.

Sache qu’inspirer à Allah, c’est inspirer au meilleur,
Est meilleur quiconque à Allah ouvre tout son cœur.
Ô oui, ni race inférieure ni même couleur supérieure,
Tous égaux, en responsable, devant Allah Créateur,

Ta couleur et sa couleur forment cet arc-en-ciel,
Que tous deux admirent sa beauté dans le ciel,
Elle, lui, toi et moi tous ensembles sous ce ciel,
Qu’on s’aime tous pour Allah, c’est l’essentiel.

Page 140

....
La peur ne doit faire taire la raison,
Ni la faim faire admettre les poisons,
Face à l’injuste voulant s’assouvir,
Se dresse la vérité que l’on n’ose dire.
...

Page 169
       Appel au secours

À l’aide ! Ô Allah quand de ses crocs la vie me dévore,
Plus de force en moi, si ce n’est ton espoir en mon for,
Plutôt souffrir sous les crocs que faire subir des torts,
Jusqu’à me dévêtir de la vie dans l’abîme de la mort.

Point je ne pleure pour la chose qui en moi ne demeure,
Ôté pour ton Amour de peur qu’il ne quitte mon cœur,
Que serai-je quand je meurs si je déplais au Créateur,
Allah, en ton Jour où la peur retentit à toute heure.

Me voilà devant toi, tout démuni de mes forces,
Sous le poids des pêchés qui au pardon me force,
À ta merci je le suis, pour te plaire je m’efforce,
Mon Allah, seul unique détenteur de la Force.