Vos Poèmes Sélectionnés

Google
 

mardi 29 novembre 2011

Le fardeau des lendemains



Lorsque le virtuel sublimé s’incarne dans une épreuve tant redoutée
Peu de citadelles peuvent résister à la sublime hésitation de l’épreuve,
Seul face à nos passions, l’étreinte inévitable s’accomplit pour une once de plaisir volé,
Epris par cette folie, je délecte cette ode du plaisir en effluve.

L’être humain que je suis constate avec effarement sa condition de néant,
Les fondations de mon être tremblant,
Face à une brise rafraichissant la fièvre de mes désirs combattus,
Je m’incline face au destin qui est le mien quelque soit l’issue.

Comme à l'opéra, une place, un destin en devenir tel un hymne à l'amour d’une tragédie grecque,
J’ouvre une fenêtre de mon jardin secret pour cette poétesse,
Déroutant ce cœur épris de sentiments et d’amour en politesse,
La partition d'un remord en éclosion se joue pour une nuit d'émotions et des larmes d’échecs.

Ma foi en suspend, telle une note oubliée, laisse mon corps à la merci de ses passions,
Mon âme traverse ce désert de foule sans provision,
Je n ai que mon esprit comme réceptacle des cris de mon cœur en effusion,
Cette marée humaine me transporte contre mon gré sur les rives de la perdition.

Je flotte dans ces ruelles telle une bouteille à la mer pour un sos de désespoir,
Je suis noyé dans cette foule et ce désordre de l'anonymat sans espoir,
Refoulé avec fracas par ces vagues de l indifférence, je me retrouve à l’envers,
Je me débats dans ces flots m'aguichant pour une descente aux enfers.

Plus aucun signe, plus aucune vibration,
Triste de cet amour prenant le large emporté par les vagues de la raison,
Les yeux rivés et mouillés implorant vers le ciel,
L'espoir d'une miséricorde suppliée pour une histoire partielle.

A ton souvenir, mon cœur souffre de tristesse,
L’élégance de ta prestance embellit mon cœur pris de paresse
Tes larmes inondent mon cœur noyé par le chagrin de ton absence
Je ne sais comment te demander pardon pour cette insolence

Si mes péchés avaient une odeur aucune déchèterie ne voudrait de moi,
Je suis dans les abîmes emporté par mes incartades me faisant proie,
J ai envie de me couper du monde, de me murer dans mon silence et ma solitude,
J’ai besoin de ressourcer mon âme pour un élan plein de repentir sans amplitude.

Porter par ma douleur mon corps s'abandonne sur le divan de l'agonie,
Mon regard cherche désespérément le souffle de sa bien aimée que le destin a éprouvé
Le temps a fini par épouser ma raison tandis que le présent reste l'amant de mon cœur affaibli.
Ma raison a traversé à contre cœur mes passions et mes faiblesses pour grandir en maturité.

Mon esprit critique sonne le glas d'une jouissance destructrice, face à l’évidence
Le temps a enfin rencontré la raison, mon cœur a trouvé le chemin du repentir.
Sans toi Allah ! Je ne suis que ruine de moi-même sans avenir,
Accepte ces larmes de remord de ce corps marqué à vie par tes épreuves pleines de sens.

R.A

dimanche 20 novembre 2011

Charlie Hebdo ou l’art d’une islamophobie sous la plume de la caricature

Une fois de plus, les limites de la soit disant liberté d’expression a consommé sans modération l’Islam pour mieux servir en pâture à l’instinct grégaire d’une société en mal de bouc émissaire avec une partie de ses concitoyens. Lorsqu’il s’agit de s’attaquer aux musulmans et de dénigrer ce qu’ils ont de plus sacré, l’unanimité de la classe politico-médiatique est d’une insolence et d’un orgueil affligeant. L’Hebdo-lâche qui a rien trouvé de mieux que de jeter une boule puante dans cette société en crise de confiance avec l’ensemble de sa population musulmane. Sous la plume de la caricature, ils attisent une haine artificielle pour aggraver les moindres scissions dans notre vivre ensemble.

L’instrumentalisation des bas instincts de nos dirigeants à des fins partisanes électoralistes et exactement de la même nature que les humoristes et caricaturistes qui provoquent pour une scission en semant les germes de la haine dans les poitrines. Le point fort des caricaturistes c’est leur capacité à développer un humour nauséabond orienté contre les mêmes cibles. Ce qui est dramatique c’est l’élégance de nos hommes politiques manipulateurs qui rentrent en osmose avec leurs ignobles trais de desseins abjects et la volatilité de leur humour.

On fait appel au dogme de la sacralité par excellence que l’on désigne par « la liberté d’expression » pour mieux dissimuler la bassesse des attaques contre les musulmans qui ne demandent qu’à vivre en paix et en bonne intelligence avec le reste de la société. La part la plus croustillante et  intéressant dans cette histoire est que les lâches et les traitres de la communauté sont débusqués au grand jour. Le soutien des rats de la république tel que le pseudo imam autoproclamé Chalgoumi et les dirigeants timorés de certaines organisations pseudo-musulmane qui trainent dans les égouts de la traitrise et de l’hypocrisie pour avoir le droit à une minute de lumière médiatique permet à l’ensemble des musulmans de découvrir ceux qui agissent pour satisfaire leurs égos et ceux qui œuvrent pour l’Islam sans trahir l’éthique musulmane.

Dans cette histoire où l’émotion prime sur le rationnel, on accuse les musulmans sans preuve, mais ce n’est pas grave ! de toute façons ils sont considérés tous comme des terroristes potentiels ! ou au mieux comme des intégristes en devenir ! oui en devenir ! A nous musulman de profiter de chacune de ces attaques lâches pour utiliser l’arme de la sagesse qui vaut mieux que tous les actes violents que certains aimeraient voir exploser au sein de notre communauté pour mieux nous stigmatiser et trouver des arguments à leur haine à notre encontre.

Agissons avec intelligence en utilisant notre seul arme qui est notre foi dans cette religion musulmane qui impressionne, qui intrigue et qui remet en question tout individu qui se trouve dans sa sphère d’influence. Notre meilleure stratégie d’attaque c’est une parfaite connaissance de la vie de notre prophète Muhammad (sav) qui répondait avec sagesse dans les situations les plus critiques. Notre base arrière et notre source sont le Coran et la Sunna du prophète Muhammed (sav). Nos munitions sont l’amour et la générosité inépuisables que l’Islam nous enseigne pour un partage sans fin. A l’image des compagnons et des pieux prédécesseurs qui ont par leurs exemples influés sur leur environnement sociétal malgré l’hostilité de leurs ennemis nous pouvons relever ce défi que le présent et l’avenir nous lancent.

Vous défendre avec les armes du savoir et de la connaissance pour expliquer l’Islam et détruire les clichés cela ne fait pas de vous un intégriste ou un anti républicain et encore moins un anti liberté d’expression. Si un quart de cette insulte était faite à nos concitoyens juifs on aurait eu une levée de bouclier sans précédant… mais bon il faut attendre d’avoir un génocide des musulmans de France par ces fachos de la pensée islamophobes pour avoir le même respect que certains privilégiés.

Nous demandons aux représentants musulmans et aux intellectuelles une condamnation sans équivoque et sans demi-mesure de ces caricatures blasphématoires, violentes et gratuites qui stigmatisent et blessent les musulmans. Dénoncer avec force et conviction ce genre de dérive est du devoir de tous citoyens conscients des enjeux du vivre ensemble au-delà de nos croyances et de nos convictions. Aujourd’hui c’est au musulman que l’on s’en prend demain se sera les catholiques et après demain les juifs…La liberté d’expression ce n’est pas la liberté d’insulter ni la liberté de dénigrer une communauté et encore moins la liberté de blasphémer la sphère priver de leur conviction.

Les musulmans ont un rôle fondamental dans cette guerre d’usure psychologique que l’on veut nous imposer, nous devons apprendre notre religion et le vivre pleinement pour faire connaître notre belle religion à l’ensemble de nos concitoyens. Si nous vivons sincèrement l’Islam alors la force et la splendeur de son message aura un tel impact que les ennemis d’aujourd’hui deviendront les fervents défenseur de l’Islam comme nous le montre l’Histoire des Hommes qui ont su regarder et écouter son message avec le cœur et la raison. Notre comportement exemplaire vaut mieux que tous les ouvrages pour expliquer l’Islam à nos concitoyens non musulmans.

Il est évident que le langage de la violence n’est pas celui du musulman conscient des enjeux et des pièges qui leurs sont tendus, mais delà à jeter l’entière responsabilité sur les musulmans excédés par les actes islamophobes et les matraquages médiatiques dont Charlie Hebdo n’est qu’un exemple parmi la constellation de groupes islamophobes qui cherchent à entretenir une guerre civile psychologique au sein de notre société.

On ne peut s’empêcher de poser la question simple à qui profite le crime de cette profanation et de ce blasphème gratuit des symboles de l’Islam ? Comme si les morts et les violences engendrés par les caricatures Suédoises n’avaient pas suffit. La bande d’irresponsable puérile et pourri gâté de Charlie Hebdo qui a voulu jouer avec le feu au nom de ce pseudo concept de liberté d’expression dont les limites sont très variables selon la cible, n’a fait en réalité que dévoiler au grand jour l’islamophobie de cette équipe de facho d’intégriste laïcarde.

Si le but de cette opération de Charlie Hebdo est de jouer avec les nerfs et les émotions à fleur de peau de certains musulmans ordinaires qui ont un esprit léger et le sang chaud… c’est réussi le but est atteint. Est-ce un calcul ou de la pure folie de la part de Charlie Hebdo que d’avoir pensé qu’il pouvait insulter l’Islam sans que cela n’exacerbe les musulmans. Une fois de plus, on aime s’attaquer aux minorités en touchant au sacré et à la sphère privé de la croyance des citoyens musulmans. Rien de plus facile caser du musulman, pour faire du chiffre à des fins mercantiles en usant des méthodes indignes et abjects de la part d’un journal qui se veut à la pointe de l’ouverture et de la remise en question fait froid dans le dos.

La liberté d’expression chez Charlie Hebdo c’est la liberté d’insulter, d’offenser et d’exacerber les musulmans. Ce journal comme par hasard à une seule cible l’Islam et parfois les catholiques mais comme par hasard jamais les juifs! Il est vrai que ces derniers sont des saintes nitouches et qu’ils ont une influence très importante dans toutes les sphères de la société française ; politique, média…. Avez-vous un souvenir d’une violente diatribe contre les Juifs dans la presse à grand tirage ? Mais la connivence des intérêts financiers et les pressions des sionistes de France les mets à l’abri de ce genres d’insultes et de provocations gratuites.

Est-ce que c’est en provocant les extrêmes que la société peut évoluer dans le bon sens ? Le Pen et sa bande sont des enfants de cœurs à coté de ces pseudos gauchistes qui utilisent l’arme de la caricature pour mettre en exergue leur haine profonde à l’encontre des valeurs qu’ils ne partagent pas.

La liberté d'expression c'est d'avoir le droit de dire ce que l'on pense, et non pas de rechercher la polémique et la provocation pour ensuite jouer les outrés et les martyres bâillonnés par le carcan de la bien pensance.

R.A

mercredi 2 novembre 2011

Une épreuve sans fin





Le soleil se lève, une nouvelle page de mon registre s’offre à moi,
Ma vie défile comme une ombre fuyant la lumière accourant,
Je ne sais quel chemin prendre dans cette vie de tentation m’emportant,
Ô  Mon âme! Ressaisis toi avant que l’on fasse sans ménage pour toi.

Mon cœur se serre sans que ma raison ne prenne sa révérence,
Mon esprit est dans la tourmente sans que mon cœur ne puisse lui offrir une référence,
Mon âme cherche refuge dans les bras de la sincérité en vain,
Mon corps cherche les plaisirs futiles dans les fours à pain,

La vie est-elle une drogue pour cet être de chair que je suis?
Malgré moi, les jouissances de la vie rendent mon corps insatiable
Chaque jour une dose d'adrénaline se fait sentir comme un crucifie dans ma chaire
J'écris pour mettre des mots sur les maux que mon être doit supporter

Je discute et me confie pour alléger le poids de mon fardeau
Telle une femme implorant ton secours pour son enfant perdu,
J'implore ta Grâce et ton secours Ya Allah !
Que puis-je faire pour gagner ta clémence ?

Chacune de mes repentances s'envolent
Face au premier souffle des épreuves que tu m'as destiné,
Ya Allah! Pourquoi maintenir une vie qui s'abreuve des jouissances interdites ?
Que faire d’un être qui n’a raison d'être ?

Indigne de ton amour je le suis, indigne de la vie je le suis,
Lâche je le suis face à mon devoir de musulman,
Mes yeux se mouillent à chaque fois que ton souvenir me traverse,
Ya Allah ! Donne-moi la force de saisir l'anse de ta félicité.

Permets moi de ne pas rougir de honte face à ton rappel qui inonde ce cœur de pierre,
Ne me laisse pas tomber dans les travers qui m'insupporteraient le miroir matinal.
Pourquoi les nectars des plaisirs se trouvent dans les fruits interdits de la passion ?
Ô Allah! Écoute ce cœur qui gémit dans la solitude de sa destinée

Ya Allah mes larmes ne finissent plus de couler à ton souvenir,
Accorde-moi ton Amour que je souhaite unique dans mon cœur,
Dans cette solitude me trahissant à la moindre épreuve dont je m’écœure,
Je n’ai que le langage du cri du cœur pour supplier ton pardon et ta miséricorde.

Ya Allah ! pourquoi autant d’ingratitudes de ma part à ton égard 
Tes bienfaits sont infinis à mon égard
Toi qui m’as accordé un pilier d’une robustesse sans faille
Toi qui m’as accordé deux étoiles que tous le monde admirent  

Ya Allah ces sanglots sont pour toi !
Aie pitié de cette âme qui ne pourra supporter de trahir ton dépôt,
Ya Allah! Le monde est devenu trop étroit pour cette âme,
Fais que ma vie en suspend ne quitte cette vie sans l’obtention ta grâce.


R.A