Google
 

lundi 14 décembre 2015

Au gré du vent




Telle une bouteille à la mer,
Tu as dérivé au gré du vent, âme,
Te voilà livré au fracas des lames,
Que de choix au goût si amer,

Tu as vécu telle une image,
Ouvrant à chacun ton cœur,
Faisant de ta vie une rumeur,
Tel un captif au désir sauvage,

A l’ombre, des cœurs discrets,
Vivant sur les rives des abîmes,
Au jardin préservant les intimes,
Pour des souvenirs de secrets,

Loin de moi ces chemins, innombrables,
Où l’éphémère n’est que remord,
Extirpant de l’âme la vie à la mort,
Pour un destin impitoyable,

Au détour de mes soupirs,
De mes  tours en estime,
De mes amis si intimes,
De mes pans de souvenirs,

Perdu …
Tu es la, maîtresse d’infortune…
Si bienveillante pleine lune,
Attendu …

Ô Allah de ce souffle,
Fais qu’il te soit voué,
Ô Allah de ce temps,
Fais qu’il te soit consacré,

Sans Toi nul sens.

R.A

26 commentaires:

Hanane a dit…

En effet après relecture je saisis mieux... très belles métaphores qui donnent toujours de la hauteur à ton écrit. On y plonge au fur et à mesure.
Ce retour à Allah que l'on retrouve dans tes fins de poèmes donne encore plus de sens.

Bravo Mr le littéraire car pour moi tu l'es...-)

Anonyme a dit…

As-salam alaykum wa rahmatullahi wa barakatuh

Encore une fois, ton texte est très beau et profond. Il fait ressortir la douleur si profondément ancrée en toi. Tu es une personne particulièrement touchante car tu parviens par La Grâce du Très-Haut à extérioriser tes pensées : intimes/secrètes ou visibles. Il t’a accordé un don dont tu ne cesses de faire usage.

La vie est faite parfois de belles et d’autres fois de mauvaises rencontres, mais toutes ont un impact sur notre devenir. Oublis le passé sauf si c’est pour ne plus réitérer les mêmes erreurs et pense au futur afin de t’améliorer chaque jour.

Ce que j’apprécie particulièrement dans ta manière de faire c’est qu’à la fin de chaque poème (ou presque car je n’ai pas pu tout lire lol) tu t’en remets à Allah, Seigneur des mondes. Ton « destin [si] impitoyable » t’a appris que sans Lui personne n’est et personne n’est capable.

Qu’Allah Taala t’accorde ce qui est le mieux pour toi, qu’Il te permette de te rapprocher de Lui, qu’Il comble ton cœur de Sa Lumière et Son Amour, amin

Anonyme a dit…

Salem votre poème est magnifique vous êtes talentueux de la douceur dans un monde de brute on y découvre une sensibilité et un vécu et de l'interrogation..j'aime beaucoup vous lire c'est relaxant.La fin de votre poème j aime particulièrement la fin sur le sens de la vie de ce qui nous entoure par Allah merci svp continuait faites vous plaisir...

Baba baboush a dit…

Comme toujours c'est beau surtout la fin de très belles paroles :)

Anonyme a dit…

Sans toi nul sens
Un texte plein de sagesse, de sensibilité.. Je ne peux que te féliciter et j'en veux encore plus :) Bonne continuation..

Aminata Dia a dit…

masha Allah vraimen té doué
barakAlalhou fik

Aminata Dia a dit…

la fin me laisse bouche bé

RAHEB a dit…

Sans Allah nous nous laisserons guider vers des amours , des amitiés et des rencontres fortes d'émotions certes , mais qui nous laisserons toujours dans un état de mal être ét ou dans avec nos faiblesses au lieu de chercher à être mieux ét aller de l'avant on continuera à laissée périr notre âme ! Allah nous permet de ne pas nous égarer , et d'oublier l'éphémère.... L'éphémère ne restant qu'éphémère et qui fait souffrir pour sûrement rien .... Je crois

Anonyme a dit…

Tu es là, maitresse d'infortune
Si Bienveillante pleine lune
Attendu...

Ce n'est pas faire preuve de sensiblerie si je dis que ce passage m'a donné envie de pleurer.
Pourquoi ce passage?
Parce que c'est une façon de chercher de l'espoir dans l'obscurité, c'est émouvant.
Il y a une grosse charge émotionnelle dans ce texte, et beaucoup d'implicite.
Il me touche.

Anonyme a dit…

Bel oeuvre, l'inspiration et le talent sont au rendez-vous encore. Mais dés le premier strophe j'ai ressenti de la melancolie, du desamparement, du desespoir. Le jeu de rime meme n'est pas tendre: "mer","eur","mort".J'ai juste envie de prêter mon épaule. Et toujours ce retour vers LE TOUT PUISSANT ALLAH. Que DIEU soit toujours avec toi et te protège.

Mon carnet de citations a dit…

Avoir conscience de sa condition d'humain face à l'immensité du Très-Haut c'est déjà faire un pas vers la lumière. Votre humilité honore votre foi et vos mots qui en appellent à la grâce de Dieu y trouveront nul doute un écho. En qui d'autre placer sa confiance en ce monde! Bonne journée @isa_biblio

Anonyme a dit…

Un texte rempli de sagesse , ta foi te guidera tout au long de ta vie , et la lumière tu trouveras , je n'en doute point . La force des rimes ne me paraît pas très tendre comme un commentaire plus haut le dit , ce qui nous pousse à t'accompagner du début à la fin . Continue

Yamina Benlahrech Abdelmalek a dit…

Perdu …
Tu es la, maîtresse d’infortune…
Si bienveillante pleine lune,
Attendu …

Ô Allah de ce souffle,
Fais qu’il te soit voué,
Ô Allah de ce temps,
Fais qu’il te soit consacré,

Sans Toi nul sens.
La fin du poème nous mène vers l espoir , vers la lumière, vers la lumière d Allah . Encore une R A nous transporte dans un monde de spiritualité extraordinaires. Merci

Yamina Benlahrech Abdelmalek a dit…

Perdu …
Tu es la, maîtresse d’infortune…
Si bienveillante pleine lune,
Attendu …

Ô Allah de ce souffle,
Fais qu’il te soit voué,
Ô Allah de ce temps,
Fais qu’il te soit consacré,

Sans Toi nul sens.
La fin du poème nous mène vers l espoir , vers la lumière, vers la lumière d Allah . Encore une R A nous transporte dans un monde de spiritualité extraordinaires. Merci

yasmin aissati a dit…

Ton poeme resume bien la vie.Quelque soit nos rencontres, nos choix nos actes en tant que croyant on se rend compte que sans Dieu nous sommes perdus.au final c'est la misericorde de Dieu que nous attendons.

Yasmina M a dit…

MachaAllah 😍 ton éloquence avec ta grande sensibilité est à chaque fois un voyage
J'ai toujours plaisir de te lire comme le secret de vie ( magnifique Rappel )

Anonyme a dit…

Très jolie poème de sagesse et de conscience !
Bravo!!!

Eda a dit…

Tes textes sont toujours aussi touchants et profonds.
Même si tu nous livres des éléments intimes sur ton vécu et tes ressentis, je pense que chacun d'entre nous peut se retrouver dans ce que tu décris. Ce qui fait qu'on aime te lire.. Car on arrive à s'identifier et poser des mots sur ce qu'on peut tous ressentir dans les moments plus ou moins difficiles.
Je sens également beaucoup de mélancolie dans ce texte.. C'est aussi dans ces moments là où on se tourne vers l'essentiel : sans Notre Créateur nous sommes rien.. Alors qu'Allah te préserve et qu'Il soit pour toi une lumière tout au long de ta vie. Amiin.
Wa salam alaykoum 🌸

Anonyme a dit…

Ce que j'aime das ce poème, en plus du lyrisme, des rimes et du jeu des images c'est que c'est un poème libre d'interprétation. A la fois, chaque strophe peut-être interprétée d'une façon, et le tout ensemble d'une autre. Plus on le lit, et plus on y trouve un sens caché qui, en fin de compte, n'est que le reflet de ce qu'on a soi-même vécu. On trouve dans tes écrits un écho de ce qu'on ressent tous. C'est à la fois très intime et collectif.

Loin de moi ces chemins, innombrables,
Où l’éphémère n’est que remord.

J'aime beaucoup ce passage.

Puisse Allah te permettre de poursuivre tes écrits. Continue, c'est important, l'écriture est un remède.

Rifeña

Ldf a dit…

... sans Toi nul sens ...
Cette dernière phrase m'a beaucoup fait réfléchir.
Sans Allah rien n'a d'importance, on a beau désirer, aimer, vouloir ... mais si on a pas l'amour d'Allah à quoi bon ?
Tout ces sentiments d'ici bas nous voile les yeux et nous détourne de la réel importance de notre existence. Ressentir c'est bien . Mais à quel prix ?
Voilà ce que ton texte m'inspire :)

Anonyme a dit…

Plusieurs mois que je lis déjà tes beau textes! Et jamais decu! Allah ta accorder un vrai talent pour les lettres..! Continue comme sa! Qu'Allah te protège.
Sawwzg.

Amele Moi a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Amele Moi a dit…

Je me laisse transporté à chacun de tes poèmes !
Chargés en émotions ...
Merci !

Oumjalila a dit…

Une âme lacéré qui couche sur papier ces ressenti avec subtilité et sincérité et une syntaxe qui met c'est ressenti encore plus en avant

Anonyme a dit…

Le retour à l'essence même de notre existence sur terre A la fin du poème m'interpelle.
Merci pour le partage.
As salamu aleikum.

tina a dit…

Un poème qui laisse au lecteur une interprétation libre à chacun c'est une des chose que j'apprécie chez toi tu nous laisses libre de penser jamais tu imposes ce ne sont que des suggestions et j'apprécie énormément. La foi est la réponse à beaucoup de maux et elle permet d'être épaulé dans les difficultés de la vie.
au plaisir de te lire