Google
 

jeudi 31 décembre 2015

Parfum de l'Innocent






Il est des regards sombres,
Où l'hideux s’expose,
Tel un art décalé,
Éblouissant les ténèbres,

Innocent de ce parfum,
Ambiance d’un amour défunt,
Au chevet d’une pendule enrhumée,
Le cœur se plaint des esprits enfumés.

Inondé par les souvenirs surannés,
De vers, de missives, de romances,
Vieux boudoir aux roses fanées,
Visages pastels, plaintifs de nuances,

Ici l’injustice se fait reine,
Dans ce désert de foi,
Démons aux visages d’anges,
Dans cet abysse purgatoire,

Au nom de l’intérêt commun,
Cachots remplis de conscience,
Derrière ces grilles de non sens,
Souris étranger au visage félin,

Jugé, condamné à la volée, sans mot,
Te voilà liberté privée, te voilà ironie,
Chorégraphie sans symphonie,
Fracassante justice habillée de maux,

Non ce n’est rien, patiente,
L’injustice, privilège des orgueilleux,
N’est qu’un temps pour ces gueux,
La justice d’Allah n’est pas dupe …

R.A

27 commentaires:

Jean Pense a dit…

très bien et vrais bonne continuation 1 plaisir de vous lire......

Anonyme a dit…

Salem brillant comme à votre habitude vous êtes talentueux un texte qui parle d'injustice mais qui n'est pas une fin en soit car il y aura une justice divine inchAllah. Voilà bonne continuation ...au plaisir de vous lire

Gul C a dit…

Ta plume évolue à chaque poème , c'est flagrant . À quand un recueil très cher poète ?
Joli texte .

Nadou a dit…

Toujours aussi finement écrit et avec un choix de mots juste ;)
Bonne continuation dans l'écriture

Heartin Sujood a dit…

Je valide. :) #lablogueuse

Zeldiana a dit…

Poème très troublant dans l'habileté de décrire les instants de la vie de façons lucide mais aussi de façon complexe dans le choix du style de l'écriture.

Melissa (@sweetysissa) a dit…

tu as une plume qui aspire et inspire... tu donne une version poétique à des sujets complexes si on lis a travers les mots c'est plus profond que le poeme lui même ton inspiration est un don sobhnllh et tu l'utilise a de bonne fin continue mon ami tu a une sensibilité émouvante ��je ❤❤❤❤❤❤ ta plume merci

Anonyme a dit…

J'ai du mal à croire que tu n es pas un Pro R.A. ENcore des mots riches et complexes. Je suis épatée par ton talent et ton inspiration. La rime est toujours au rendez vous. Je me vois sur certains passages. Merci à toi.

ihsane mahassine a dit…

Ta le don de nous transmettre tout pleins d'emotions dans chacun de tes poèmes tu nous fait voyager dans des univers différents, atmosphères differentes ..

C'est très fort et très touchant continue ainsi ! Force à toi :)

Lina Kh a dit…

Tres jolie texte tu as du talent :)

Amele Moi a dit…

Gul C parle d'un recueil, quelle bonne idée :)
Tu as un style que j'aime beaucoup, jamais tu n'oublies Dieu.
Qu'Allah te permette de continuer encore !

Ldf a dit…

Tes mots sont percutant . J'aime lire tes textes, car malgrés les difficultés que tu peux rencontrer dans ta vie . La lumière dAllah est toujours présente dans ton esprit . On ne sera jamais libre dans ce monde, il n'y a que la foi qui nous empêche de sombrer dans cette souffrance que cette prison nous donne .

Anonyme a dit…

Whahou...
Toujours éloquent et quelle élégance !
Tes écrits sont toujours magnifiques ! Vraiment bravo.
Ce retour à Allah comme l'Ultime Juge donne encore plus de sens a ton texte.
J'ai commencé à te lire il y'a très peu de temps mais tes mots sont choisis pour apaiser tout le monde y compris moi.
Vraiment, qu'Allah t'aide à continuer et perpétuer ton oeuvre pour notre plus grand plaisir.
Même si je ne suis pas un professionnel des strophes bien faites, je te donne un 98/100 et je pense qu'un professionnel serait d'accord avec cela.
Au plaisir de te relire.

Kofi a dit…

Là où le curieux s'exposa à l'art hideux,
la comédie malgré elle a fêté le roi;
la bouteille vide est reine elle a rempli de joie :
les portes se sont ouvertes à qui franchit le pas
le fou s'est invité, j'ai tout vu de chez moi :)
tantôt fou tantôt roi mais pas celui qu'on croit...

L'heure où la coupe est pleine et la raison vaine,
la fin de l'appétit gavé d'amours, défis

l’aparté confession de l'homme et de l'année

que l'on a tant aimé te voilà pardonné !

Bonne année ;)
















Chouchou a dit…

Wow! Rien à dire tout est dis et exprimé, tout est réel et ressenti!
Bonne continuation,j'aime bien cette manière pure, douce et franche à partir de laquelle tu appuie tes écrits.
J'aime la liberté que tu t'accorde en écrivant, ces écrits loin de toute restriction.

Hab a dit…

Tu mêles subtilement et progressivement le disgracieux dans l’art du beau. A mon sens, la poésie ne doit pas aborder que ce qui touche à la beauté mais bien évoquer les instants avec pragmatisme.

La scène décrite est justement et malheureusement très réaliste. Pourquoi ces inconnus du bataillon ne seraient-ils pas mis en lumière ? A quoi bon éclairé une pièce illuminé !

Cette dualité est harmonieuse. L’esthétique de la forme dans un fond enlaidi.

O lecteur, vois ce qu’endure ton frère, pense, pleure et tente de corriger.
Pris pour son âme et la tienne, main dans la main, le fardeau est plus léger.


Ce misérable personnage à la vie déplaisante est représentatif d’une grande portion de la population. Délaissant Dieu ou tout simplement L’oubliant au profit de cet inextricable destin; il ne fait que s’enfoncer davantage dans ses ténèbres bien qu'il s'en sort grandit de ces années de douleur, il a les qualités nécessaires pour affronter les injustices de la vie avec sagesse.

Malheureux, il l’est.
Espoir, il l’a.

Ps: Ce texte me fait beaucoup penser aux ouvriers immigrants des années 70 qui se levaient et allaient travailler sans ne jamais broncher! RESPECT

Rkia moukaila a dit…

Tres belle plume. Tres belle maniere de dénoncer les injustices de ce monde a travers cette poésie qui nous va droit au coeur. Bravo et bonne continuation inchAllah.

yasmin aissati a dit…

Tu transmets par ton poeme la vision que j'ai de la situation actuelle. L'injustice dans ce monde est si flagrante qu'elle en devient normale. El hamdoulilah, Allah seul est juge. Et notre patience sera récompensée.
Merci à toi. Au plaisir de te lire

Unknown a dit…

Première fois que je te lis et j'aime beaucoup c'est très bien écris voir excellent !

Anonyme a dit…

Merci pour cet hommage aux.victimes de l'injustice et des complots a travers le monde.
Djazakallahoul khaïr.

Nadou a dit…

Excellent, j'aime neaucoup la fin, tes mots sont toujurs justes et subtiles, tr-s joli

Djaouhar a dit…

Waaaw magnifique comme dab surtout les 3 derniers paragraphes, les mots sont super bien placer jaime énormément

Anonyme a dit…

Joli !
Les 2 premiers et 2 derniers paragraphes sont à mon sens, très bien écrit.
Les mots sont là où ils semblent devoir être, avec un certain rythme saccadé vers la fin que j'apprécie particulièrement.

Nya a dit…

Beaucoup d'élégance et de dignité !

Anonyme a dit…

Très beau poème c'est un plaisir à lire ma sha Allah tu as une très belle plume comme je te l'ai déjà dis une très belle sensibilité !! Bonne continuation

cinda benyacoub a dit…

Texte poignant et bouleversant. J'ai pensé à tous ces pays en guerre, victimes d'injustice et passés sous silence de la communauté internationale et journalistique.

tina a dit…

tu me transporte toujours à travers ta plume il y a toujours derrière les mots que tu choisis une réelle profondeur dans tes poèmes. Tu n'imagines pas à quel point tu me bouleverses