Google
 

mardi 24 janvier 2017

Éclosion



Au printemps,
L'amour fleuri,
Tel un bouquet,
Au bonheur des yeux ...

À l'éveil des sens,
A fleur de peau,
L'émotion du cœur,
Émerveille l'esprit ...

À la vague de l'espoir,
Chrysalide en éclosion,
Submergeant l'âme,
D'un rien à la foi ...

R.A

Face à l'océan



Face à l'océan
de mes doutes
je n'ai que la vague
de ma foi pour percevoir
l'horizon de l'espoir ...

Face au ciel
De mes regrets
Je n'ai que la raison
De mon cœur en rédemption
Sur le chemin de la renaissance ...

Face à l'abysse
De ma solitude
Je n'ai que les mots
De l'esprit en effluves
Sur le rivage de l'amour ...


R.A

Un adieu



Comme un adieu
J'ai plongé sans filet
Dans cet océan
De passions intimes

Comme un adieu
J'ai volé sans ailes
Dans ce vide
De folie fusionnel

Pour un amour
invitant la mort à la vie
Pour une histoire
Invitant la vie à la mort 

R.A

À l'ombre



À l'ombre du cœur,
Il y a ce corps,
Voluptueux plein de désir,
Depuis ce jour ...

Sensualité chérie,
Dans ce silence,
Caressant les courbes,
Sous le soleil de la passion,

Te désirer c'est te sentir,
Depuis ce charme à l'assaut,
Une vague de solitude,
À l'espoir éternel,

T'imaginer c'est rêver,

En vain de ce vide,
De ta présence,
Une braise,
À la folie réveillée, 

Au vent des souvenirs,
Ô rossignol !
Chante, chante ...
La muse se meure,

De cet éclair,
Foudroyant l'âme,
De cette cicatrice,
Saignant une vie de mirage ...

R.A

Insolence



Brouillard de l'humanité,
A l'injustice magnifiée,
Me voilà à ta porte, au pas,
Quand bien même, je suis las ...

A l'affront de l'injustice,
L'insolence est ce graal,
Honorant la liberté à la lice,
Par-delà ces préjugés en pals ...

Au chant des martyrs,
Admire ce regard sans fin,
Aux accords de la lyre,
Mon cœur à son chemin ...

Je danserais à la joie,
Au-delà de tes coups,
Mon corps, n'est point proie,
Quand bien même tes loups ... 

Sublime fatuité de jeunesse,
Au rythme des échecs en leçon,
Mon esprit, rebelle en liesse,
Ne saurait s'incliner à l'unisson ...  

Amoureux de l'esprit,
Je n'ai que faire des filins,
Mon être, à la chorégraphie,
Embrasse la liberté sans frein ...

Écoute ! le pas de ma danse,
Usant les mots de mon âme,
Aux voluptés pleines de lames,
Déchirant les maux du silence ...    

R.A

Un grain de foi



Ma vie est un chemin,
Fait de rêve et d'amour,
Ma réalité est une vague,
Fait d'écume et de fracas,

J'ai égrené mes actes,
Fait de regrets refoulés,
J'ai tamisé mes actions,
Séparé l'ivraie à l'alizé,

À la lueur de l'horizon,
Échoué sur le rivage,
Sur le fil de la raison,
L'espoir sans mirage,

Au coeur de l'abysse,
Emporté par la lyse,
L'esprit en émoi,
Pleure un grain de foi ...


R.A

Un point suspendu



Il est des majuscules inoubliables,
Des espaces indispensables,
Des virgules nécessaires,
Pour ressentir l'âme du poète,

Il est des majuscules inclassables,
Des espaces non négociables,
Des virgules conflictuelles,
Pour admirer la divergence,

Il est des majuscules remarquables,
Des espaces disputés,
Des virgules singulières,
Pour des valeurs universelles,

Il est des majuscules qui se méritent,
Des espaces à conquérir,
Des virgules à imposer,
Pour une justice du vivre ensemble.

Il est des majuscules à honorer,
Des espaces à pacifier,
Des virgules à défendre,
Pour une Paix sacrée. 

R.A

Ma vague



De toutes les vagues,
Tu es celle qui me fait chavirer,
De toutes les vagues,
Tu es celle que j'ai admiré,

De moi, sans vent, tu es veuve,
Alliée de Moïse à l'épreuve,
Haute ou petite tu te nommes désir,
À la hauteur de mes loisirs,

Inspiré par ta force,
Dérouté par ton retrait,
Te perdre me fait peur,
Je tangue de tout cœur,

Telle une épave sans vie,
Je ne suis que souvenir,
Derrière ta vague de folie,
Aux chants des sirènes,

À l'ivresse de la mer,
Tu es ce bout de rêve,
Animant la platitude,
De ma vague de solitude...

R.A

Loin de toi



Loin de toi,
Je porte ce poids
La solitude
Que les feuilles
Mouillées par
Mes larmes
Absorbent à l'ombre
Du vide ....

Loin de toi,
J'erre à l'horizon
D'une vie
Sans chaleur
Où l'espoir
Est destin
À la lumière
Sans rivage ...

Loin de toi,
Je bois le calice
Jusqu'à la lie
Au chevet
De souvenirs
Sur les braises
D'un Adieu
Sans équivoque ...

R.A

lundi 23 janvier 2017

Étoile filante



Quant bien même,
Tu deviendrais célèbre,
Quand bien même,
Tu serais applaudi,

Quand bien même,
Tu serais un génie ...
Évanescente poussière de lumière
Qui es tu ? En définitif ? 

N'es tu pas cette étoile ? 
Qui finit par filer ...
N'es tu pas ce soleil ? 
Qui finit par s'éclipser ...

N'es tu pas ce sublime ? 
Qui finit le temps de l'abîme ...
N'es tu pas cette poussière ?
Que le Sirocco emportera ? 

La vie est cette poussière
que le vent emporte
sur la terre du souvenir
À la lisière de l'éternité ...

Entre le cœur et la raison
Symphonie de l'amour
À la mélancolie céleste 
sur les rives de la passion ...

Ne sois point un homme
Pour le regard des hommes ! 
Soi cet être fait de destin,
Sans jamais oublier l'évocation d'Allah.

R.A



vendredi 13 janvier 2017

Dhikr




L’horizon,  calme
De l’esprit,
Se vit
Par l’âme.

Au loin, nul détail
Ciel sans portail,
Me voilà en paix
Délivré des faix.

Ici et là, idyllique
De la raison,
Du soi à la foi, unique
Vers  de passion.

Laissez-moi, admirer
Le chant de la solitude,
Accueillir, le perler
Caressant la miséricorde.

Si je demeure
Éteint, sur la rive
De l’indifférence,
Rappelez, ma verve.

Quoi de plus sublime
lorsque le silence élime
Ce corps oscillant
Au rythme du Dhikr haletant …  

R.A