Google
 

mardi 11 juillet 2017

Nous voilà enfin seul



Nous voilà enfin seul,
Loin des regards,
Loin des tabous,
Loin de la morale ...

Mon cœur, près de toi
S'emballe à la folie ...
Sublime, exquise, que tu es
La suite, je savoure déjà ...

Comment te résister ? 
Comment garder raison ? 
Comment rester maître ? 
Non, sauvage sensualité ...

Désarmé par ton charme,
Noyé dans l'irrésistible,
Cerné par ta chaleur,
Je fonds tel un glaçon ...

Me voilà telle une proie,
Subissant la passion,
Épris de ta chair à porté,
Grande amoureuse lascive,

Insatisfaite de l'acquis,
A l'insensée ruée de l'esprit,
Follement macérée tel un coulis,
De lave crépitant d'érotisme épuisant...

Je ne sais si mon cœur va tenir ?
Je ne sais si mon âme survivra ?
À l'idée de parcourir la volupté 
De ce corps devenu maîtresse ...

Ya Allah ! retiens mes pas !
Détourne mon regard !
Préserve mon âme !
Ya Allah ! à Ta miséricorde, j'implore !. 

R.A

Aucun commentaire: