Google
 

mercredi 2 août 2017

Ô Allah !



Ô Allah, au ciel j'ai offert la pluie de mes larmes,
À la terre j'ai offert les graines de mes amours, Ô Allah,
Ô Allah, au vent j'ai offert la poussière de mes secrets,
À la mer j'ai offert les vagues de mes écumes, Ô Allah. 

Ô Allah, Toi l’omniscient, que nul ne peut duper,
Moi qui ai besoin de Toi même le néant, Ô Allah,
Offre de grâce, au tschandala que je suis, au rebut que je suis, Ta clémence ! Ô Allah.
Ô Allah, fait de moi ton esclave, ton mendiant, ton serviteur comblé à la foi.

Ô Allah, je sais, un jour le ciel rendra mes larmes,
Ô Allah, un jour, je sais, la terre offrira mes fleures,
Ô Allah, un jour le vent, je sais, dévoilera mes secrets,
Ô Allah, un jour la mer déversera, je sais, mes écumes,

Me restera t'il des larmes pour toi, Ô Allah,
Ô Allah, me restera t'il des œuvres pour toi,
Me restera t'il un grain de foi pour toi, Ô Allah,
Ô Allah, me restera t'il une dignité pour toi.

Ô Allah, de ces vers mes larmes débordent,
Ô Allah, de ma plume les violons pleures mon destin,
Ô Allah, de mes lignes mon registre est sombre,
Ô Allah, de mes mots, sans TOI, mes accords n'ont plus de sens.

R.A

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Belle et inévitable conclusion. J'ai cherché d'Est en Ouest et du Nord au Sud, une moindre satisfaction, je n'ai trouvé que Son Amour qui comble et satisfasse le trou béant de mon coeur agonisant...

Par Sa Grâce, même quand on se détourne ou L'oublions, Il nous rappelle et nous pardonne.

Allahumma ghfir lanna