Google
 

lundi 25 septembre 2017

Dîwan : Loin de toi



Ô Mumtaz !
Loin de toi, c'est la nuit,
C'est l'abysse du rêve sombre,
Et mon âme sans mot dire s'ennuie,
Disparaît et s'enfonce dans l'ombre.

Ô Mumtaz !
Loin de toi, mon être fléchit:
Mes envies, ma témérité, mon courage ;
Loin de toi, mon cœur et mon esprit,
Se renferment dans une cage.

Ô Mumtaz !
Loin de toi, mes sens se perdant,
C'est la déroute d'un corps fatigué,
C'est la vie sans soleil, larguée
Du haut des falaises, fracassant.



R.A


PS : Pour info tu vas te dire mais qui est Mumtaz en lissant mon Dîwân :) 
 
Arjumand Bânu Begam, surnommée Mumtâz-i Mahal
parfois simplifié en Mumtâz Mahal - en persan et ourdou, la merveille du palais, 
est l'une des épouses de l'empereur moghol Shâh Jahân. Ce dernier par amour 
après la mort de son épouse lui fît construire le Taj Mahal. 
 
À travers ma modeste plume j'imagine l'expression de leur amour,
de leur passion à l'image de la splendeur de ce monument symbole de l'amour.

4 commentaires:

Kyouko Chan a dit…

Je me répète mais bon, c'est très beau. ❤ ~Moomoo

Mélodie a dit…

C'est triste .

Sky a dit…

Je pense que tu as décrit très justement ce qu'il a pu ressentir à la perte de son épouse.
Je ressens ce mal qu'il ressent même si ce ne sera jamais de la même façon.

Chaimae a dit…

C magnifiquue