Google
 

jeudi 14 septembre 2017

Ghazal " à la belle étoile "



Ô muse à la belle étoile
À la nuance d'elle, d'éclat à la belle étoile.

Ma vie défilant, assis sur le sable fin
Mes yeux perlent de ton absence à la belle étoile.

Mon cœur esseulé de poème à l'émoi
J'ai versé de toi larmes de moi à la belle étoile.

Mon âme d'ivresse clame le verre
Au sein du bousin, chagrin de vers à la belle étoile.

Mon esprit à l'azur bleu du céleste
A rêvé tel un esthète à la belle étoile. 

Hélas pour moi, aussi loin que tu sois de moi
Éperdu mon être l'est de toi à la belle étoile.

Que me reste-t-il de nous si je n'ose !
Rose de prose en osmose à la belle étoile. 

Mes amis, arrêtant là, de leur regard,
Diront de chagrin : "Pauvre hagard à la belle étoile !

Arrête ! Ô mendiant tu te consume !
Laisse le passé loin, assume ! À la belle étoile.

L'amour du désert est mirage de glace !
A l'épreuve, vie ! Fais face à la belle étoile !"

À la porte, mon cœur ouvert à toi
Là, raison venant à moi à la belle étoile. 

Ô je ne pu contrarier passion émir
Ma triste cécité, à son désir à la belle étoile.

Ma guérison serait une larme versée
De ma belle, un baisé d'adieu à la belle étoile

Que je puisse à jamais, ô mourir
Sans trace ! Que ce lieu puisse gémir à la belle étoile.

Ô mon ghazal confis aux cieux que : ici
Elif nommée est mon étoile à la belle étoile.

R.A 
(Ghazal " à la belle étoile " 14/09/2017)

1 commentaire:

Sky a dit…

Je trouve tes textes sur Ghazal magnifiquement profond. Je crois même que c'est les meilleurs écrits que tu aies pu faire alors que les autres étaient déjà d'un très haut niveau crois moi.
Je suis admirative.