Google
 

mardi 26 septembre 2017

Ghazal " mon amour "



Ô ma colombe, entends tu mon âme ?
Comme la paix, elle te désir et te réclame, mon amour.

Où es tu ma bohème ? sur quel continent ? 
D'Istanbul à Samarcande, de toi, je n'ai aucun ayat mon amour. 

Sais tu que le désert de mon cœur est vaste ?
De toi mon corps brûle sous la voute céleste, mon amour.

Sais tu, le ciel de mon esprit est cramoisi,
Enchainée ma passion meure dans sa cage moisi, mon amour.

J'ai scruté l'horizon perdu et les cimes,
Du haut des minarets, j'ai crié des appels ultimes : Mon amour !

Hélas à moi ! Je n'ai eu que mon écho,
Blessé par le silence, j'ai enterré mon égo, mon amour.

Viens vite, si tu m’entends, je t'en supplie ! 
Bientôt de ton chagrin ma stèle deviendra le nid mon amour.

Ô Allah ! à toi ma prière gélif,
Sur ce modeste Ghazal, oyats d'éloges pour Elif mon amour.

R.A

4 commentaires:

Mélodie a dit…

Magnifique ! Je me demande ce que signifie Gélif

Chaimae a dit…

Parfaitt !! Il est transi d'amoooour ce pauvre personnage!!

Sky a dit…

Je dois dire que ce texte m'a profondément émue. Je te dis mon ressenti en direct. J'ai eu les larmes aux yeux et un frisson à parcouru mon corps. Je ne souhaiterai jamais ressentir ce qu'il peut ressentir.

Anonyme a dit…

L'amour peut nous détruire a chaque instant, comme si pour lui c'était un jeu...
Magnifique ecrits!! Quelle peine incroyable qui laisse échapper une larme..

--This is her (Z-V)