Google
 

mercredi 20 décembre 2017

Dîwan : " Ô Mumtaz "




Tu as encensé mes yeux de rossignol.
Me voilà amoureux de toi, ô Mumtaz !

Tu as exalté la musique par ta voix.
Me voilà éperdu de toi, ô Mumtaz !

Tu t'es enivré du printemps de mon corps.
Me voilà fleuri de toi, ô Mumtaz !

Puis, tu as piétiné mon cœur, en partant sans moi.
Me voilà sous terre loin de toi, ô Mumtaz !

R.A

2 commentaires:

Kyouko Chan a dit…

Nyaaah cette fin !! ❤ ~Moomoo

Anonyme a dit…

Mon coeur n'à cessé de battre plus rapidement! "C'est peut être un philomène"
Je pense que c'est toi qui as un philomène ��
Magnifique écrits !!!!