Google
 

lundi 29 janvier 2018

Dîwan : " Tes yeux "



Ô Mumtaz,

Ton regard, singulier et charmant,
Allume le désir d'un amant regardant la lune,
Tes prunelles humides de perles,
Je les imagine magnifiant tes yeux,

Mon âme les languis tes agates translucides,
Que ta beauté semble les avoir pris au céleste;
Et tes grands cils élancés tournés vers le ciel,
Offre un ombrage serein à tes calcédoines sublimé par le khôl.

Pléthore d'amours, au reflet de flamme,
Se dessinent et s'y trouvent plus sublime,
Et les passions se déchaînent à la lueur tes flambeaux.

Ils sont si translucides, qu'ils laissent voir ton âme,
Tel une rose au calice éternel,
Que l'on admirait derrière un cristal.

R.A

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Le beau regard!! Quoi de mieux ? ???😊 très beau machaALLAH

--This is her (Z-V)