Google
 

vendredi 2 février 2018

Sans mot dire



De la jeunesse que d'allégresse !
De ce présent que de douleur !
À toi muse perdue de tristesse
De ta candeur, enchanteur,

Tu es cette plume si légère
Qui me charme les yeux ;
Quand bien même je n'ai de lumière,
Pour admirer la lune, maîtresse des cieux...

Loin de toi, sans mot dire je suis pensive,
De nuit comme de jour,
Je souris à la morosité, naïve
Comme pour encenser l'amour ;

Que j' honorerai par une couronne
Posé avec délicatesse sur tes cheveux,
Que mon âme passionnée agrippe et s'abandonne,
Afin d'entretenir contre vents et marées ces braises à feux !

R.A

2 commentaires:

Anonyme a dit…

C'est magnifiquement R.A!!!!!! MachaALLAH! Dis-donc tu as l'aire pensif. Qu'ALLAH te donne du courage 😊

--This is her (Z-V)

Narimene a dit…

Que de délicatesse .. splendide ton écrit.. je te souhaite le meilleur in sha Allah.:)