Google
 

mardi 23 octobre 2007

La Renaissance de la Ummah


Les symptômes de la Ummah que sont le nationalisme, le sectarisme doctrinal et l’effritement culturel et cultuel sont les signes d’une crise profonde que traversent les musulmans. Pourtant le remède, pour ces fléaux qui gangrènent nos cœurs, est connu de tous les musulmans, c’est le retour à la source de l’Islam afin de retrouver le souffle et l’énergie des débuts qui a permis le rayonnement de cette dernière des siècles durant. On voit bien que les prêches des imams à eux seuls ne peuvent endiguer cette épidémie et cette corrosion qui retardent et paralysent l’éveil des cœurs. Ces cœurs qui se sont oubliés, d’une part par la prise de distance du rappel d’Allah et d’autre part la raison figée et sclérosée au fil du temps, dont le reflet et la gesticulation paraissent désuets et en inadéquation avec notre temps. Les musulmans doivent s’approprier l’Islam de la Lettre à l’Esprit sans oublier son essence. Le dynamisme religieux, social et politique, naitra en nous, lorsque la certitude en un Tawhid limpide animera nos cœurs.

Nous devons revoir nos références à la lumière de l’éthique musulmane et de ses sources. Chacun de nous doit se remettre en question sur l’état de la Ummah et de son état de décantation figée dans le temps. Il est urgent que les cadres musulmans s’organisent et s’unissent au-delà même de nos courants de pensée et de nos divergences. Si nous ne sommes pas capables de nous recentrer et de faire preuve de pragmatisme concernant le devenir de la Ummah, il est nécessaire de réviser et approfondir la sincérité de notre Foi. Il est impératif, que dans chaque ville, des cercles d’études se mettent en place afin de faire un travail de fond sur l’éducation et l’instruction des musulmans afin de permettre l’émergence de futurs cadres qui seront en mesure de pouvoir faire évoluer les mentalités et les opinions. Le nerf de la guerre des temps modernes est la communication qui façonne les tendances des opinions et permet le basculement des mentalités. Il faut que les musulmans unifient leurs ressources humaines et matérielles afin de faire naître des organismes de médias et de diffusion indépendants et proches du peuple afin de rendre la compréhension de l’islam accessible à tous, et également pour véhiculer une autre image de l’Islam loin des préjugés et de la caricature dont nous sommes victimes.

La quintessence de la situation des musulmans dans le monde est essentiellement due à notre éloignement de la recherche de l’agrément d’Allah. La subornation des dictatures en place étouffe les esprits libres et l’expression des talents. Plutôt que de faire de grande théorie il est plus judicieux et surement plus efficace que nous soyons sur le terrain afin de gagner les cœurs de chaque croyant. Il faut que des cercles d’études (Halaka) et d’approfondissement soient mis en place dans chaque quartier. De la qualité et de l’organisation de ces Halaka dépendra le succès du travail de Dawa. Il est impératif que chaque initiative soit inscrite dans un projet commun. Il faut penser de manière différente la transmission de l’information au sein même de notre Ummah, car le fait d’être minoritaire et répartie de manière très disparate au niveau géographique nous oblige à un mode de communication adapté à notre situation, dans le but de tisser des liens de fraternité et de proximité.



Il faut que les musulmans ; ingénieurs, médecins, avocats, chefs d’entreprises, artisans, ouvriers… bref chaque corps de métier doit s’organiser afin que l’on puisse mettre en place l’association des Cadres Musulmans de France dans un premier temps et que l’on puisse par la suite rallier les initiatives de même nature qui seraient prises en Europe et de par le monde. Notre poids économique, sociale et politique permettra une inertie dynamique pour réaliser le projet d’Union des États Musulmans (U.E.M). Nous, musulmans d’Europe, avons une chance inouïe : le fait de vivre ensemble et de se côtoyer alors que nous venons tous de pays différents avec nos propres traditions. Cette situation unique est un véritable test pour tous les musulmans. Le pluralisme de nos origines culturelles doit s’inscrire dans une vision unificatrice de tous les musulmans afin que la symbiose opère grâce à cette alchimie fusionnant les ingrédients d’un projet de société riche et prometteur.


R.A

Aucun commentaire: