recherche

Google
 

samedi 28 mai 2022

Un dernier vers


Ô Layla, 

Il faut beaucoup de courage pour tremper sa plume dans l’océan des regrets, puis de révéler les lumières de l’ombre.


Ô Layla, 

Il faut beaucoup de folie pour offrir des vers à une âme errante qui se noie dans l’ivresse de l’amour, puis d’imposer à la nuit le jour.

R.A

De p’rose

 


Ô Layla

tu es la cause

de mon errance


De p’rose

tu es la source

de ma fragrance


Où es-tu ? me voilà

dans les bras

de l’ivresse


Ici-bas

je lève ces vers

à ton charme

qui habite mon âme


Damné je le suis

au fond du puits

par ton amour


Ô bourreau

de coeur

à l’étau

mes lèvres.


R.A 

dimanche 15 mai 2022

Ô Layla



Ô Layla,

J’ai encore, le goût de cette saveur volée sur tes lèvres, folie improbable d’un instant dérobé au destin.


Ô Layla,

Sais-tu que les sages m’ignorent,

Que la tradition me condamne,

Ils sont révoltés par tant de fougue,

Troublés par tant d’ivresse fait de vers pour toi.


R.A 

Hier



Hier,


J’ai brisé mes vers

Mon cœur a saigné

J'ai élagué mes rimes

Tout en foulant mes regrets


J'ai laissé mes quatrains

Tout en versant mes larmes

J'ai débordé dans les marges

Jusqu’à me mettre à nu.


J'ai marché sans poésie

Sans amour,malgré un océan 

De désir sans parfum.


R.A

samedi 7 mai 2022

Présence

 


Ô Layla,

J’ai vu la nuit

S’étendre sur son flanc,

Je n’ai pu

M’empêcher de te voir

À mes côtés.


J’ai vu le soleil

Se coucher sur l’horizon,

Je n’ai su

Me retenir de t’imaginer

Près de mes lèvres.


Ô Layla,

Même ton absence

Me parle de toi,

Même ton silence

Me rappelle à toi.


R.A 

lundi 2 mai 2022

Près de ta demeure

 


 Ô Layla,


J’ai embrassé le vent,

Je sais qu’il finira 

Par caresser la douceur 

De tes joues,


J’ai prié la nuit,

Je sais qu’elle enveloppera

Par son étreinte le sublime

De ton cœur,


J’ai lâché la colombe,

Je sais qu’elle finira

par te chanter mon amour

Près de ta demeure.


R.A

Aid Mubarak 2022


 

samedi 30 avril 2022

Mélancolie



Ô tendre mélancolie

Tu es à ma porte

Viens me consoler

Les tourments sont là

Suis-je cette âme vivante

À la douceur secrète


Vois-tu mes pleurs

Ces rivières de laves

Consumant mon coeur

Loin de moi, vains plaisirs

Que le monde idolâtre

Ces rires insensés

Ces charmes folâtres. 


R.A 

Poésie divine


Ô destin

Sous le caftan de soie

J’ai perdu le nord

Riche de joie

La vie se déploie

Loin de mon sort


Poésie divine,à l’ivresse

Enivré d'amour

Je saigne de tristesse

Tel mon dernier jour


Ces faveurs brûlantes

Qui dupent mes sens

Du désir tu m'enchantes

Sais-tu ce que je ressens ?


R.A

vendredi 29 avril 2022

J’ai froissé

 


 Je n’ai su te dire je t’aime

De peur que je ne t’abîme

J’ai froissé, folie et rimes


Je n’ai vu venir ton amour

Me voilà, éperdu de peur

J’ai froissé, missives et cœurs


Je n’ai compris tes silences

Me voilà, ô p’rose sans essence

J’ai froissé, mes vers de fragrance. 


R.A

jeudi 28 avril 2022

Le rossignol fidèle

 

Ô ma Sultane
Ma nuit s'est pendue
Au le fil de soie
De ton absence éperdue
Je n'ai pu vaincre l'aurore

Ô ma Sultane
Mes vers écarlates sont brisés
En mille et une merveilles
Tu m'as abandonné
À l'horizon solitaire
 
Moi le rossignol fidèle
À la veillée de l'amour
Je suis sans voix.
 
R.A

mercredi 27 avril 2022

Tel un recueil



Je t’ai admiré

Tel un soleil

Je t’ai aimé

Tel un recueil 


Sublime es-tu

Que mon âme en est folle

Pleine es-tu

Que ma passion en est belle


À mesure

Je suis ivre amoureux

À mesure

Je suis fous désireux


Ô Layla

Ta grâce m’accompagne

Ton charme me gagne

En ton absence…


R.A


vendredi 22 avril 2022

Le chant de la colombe

 


Ô mon amour, 

Loin de toi 

Je me consume 

De ton absence 


Pas un jour ne passe

Sans que je ne rêve

De ton étreinte, de ton parfum.


Ô mon amour

Loin de toi

Je suis une tombe

Où le silence règne à jamais


Pas un jour ne s’éclipse

Sans que je ne désire

Le chant de ma colombe. 


R.A

dimanche 17 avril 2022

Ô mirage


J’ai confié mes regrets

À l’écume du rivage

J’ai confié mes secrets

Au loin,près du large

J’ai admiré mes reflets

Froissés,telle une page

J’ai tangué sans mes filets

Au souvenir,de ton visage

Cet océan de bleuets

Qui embrasse le ramage

De mes plaies ciselets

À ton nom, ô mirage.


R.A

mardi 11 janvier 2022

Je désire

Image

Ô Layla 

Je désire le ciel 

avec tes yeux 

pour étoiles, 

 

Je désire 

la lune 

avec tes lèvres 

pour horizon, 

 

Ô Layla 

Je désire le soleil 

avec ton cœur 

pour foyer, 

 

Je désire la rose 

avec ton corps 

pour parfum, 

 

Ô Layla 

Je t’offre mes prières

 avec ton nom 

pour amour. 

 

R.A

lundi 10 janvier 2022

Mes vers à la colombe

 Image

Ô Layla 

J’ai confié 

Mes vers au ciel 

L’orage les a brisé 

 

J’ai donné 

Mes rimes à la terre 

Le vent les a inversé 

 

Ô Layla J’ai murmuré 

Mon ivresse à la rose 

Sur ses lèvres je t’ai embrassé 

 

 J’ai chanté 

Ma folie à la colombe 

Sa présence m’a passionné 

 

J’ai supplié 

Le Miséricordieux.

 

R.A 

Ton absence

  Image

J’ai admiré l’horizon 

je n’ai rien vu 

d’autre que ta présence 

 

J’ai admiré l’océan 

je n’ai rien vu 

d’autre que tes bleus 

 

J’ai admiré le ciel 

je n’ai rien senti 

d’autre que ton parfum 

 

J’ai admiré la montagne 

je n’ai rien senti 

d’autre que le vide 

 

Immense est ton absence.

 

 R.A

À l'ivresse de l'absence­­­

 Image

Ô Layla 

Depuis ces vers 

Ni le ciel,ni la terre 

Ne veulent de mon errance 

Ni le jour,ni la nuit 

Ne veulent de ma romance 

Ô échanson 

Verse-moi la liqueur, l'amour 

Que je puisse étancher l'impatience 

Verse-moi le miel, la douceur 

Que je puisse goûter à l'ivresse de l'absence­­­.

 

R.A

Près de la mer

 Image

Près de la mer

Il m’arrive de pleurer 

Avec l’embrun du chagrin 

Qui effleure le sourire de mon destin 

 Il m’arrive de regretter 

Avec l’écume de mes écueils 

Qui exhale mes folies savourées 

Il m’arrive de rêver 

Avec les oiseaux dans le ciel 

Qui offrent un horizon à imaginer.

 

R.A 

De ma plume

Image

De ma plume

Je t’offre mes larmes 

De ma prose 

Je t’offre ma rose 

De mes vers 

Je t’offre ma lumière 

De mon silence 

Je t’offre mes essences 

De mon ciel 

Je t’offre mon miel 

Sur mes lèvres 

Mon amour 

Tu es mon encre.

 

R.A

À tes lèvres

 Image

Ô Layla

Si j’étais prince

Je t’aurais conquis les joyaux de Samarcande à Isfahan

Si j’étais soleil je te réchaufferais le cœur

Si j’étais la lune je t’aurais embrassé la nuit

Si j’étais océan j’engloutirais tes maux 

Si j’étais printemps je t’aurais déposé l’amour à tes lèvres.

R.A

jeudi 16 décembre 2021

Colombe de l’ivresse

 


Ô ciel

J’ai bu les vers de l’amour
De l’opium, sans honneur

J’ai raturé la blancheur
Noirci mes rimes du cœur

J’ai erré parmi des roses
Entaillé dans ma p’rose

J’ai vu la colombe de l’ivresse
Solitude sans essence

Ô ciel
Me voilà près de l’abysse
Pour une dernière caresse.


R.A

dimanche 3 octobre 2021

À la source

 

Je l’ai admiré à la source,

Telle une étoile qui s’impose,

Sa sensualité distinguée,

Sa silhouette soignée,

Rayonnante à souhait,

Telle une égérie au milles soins,

Son charme dévoilé,

Le temps d’un bain de soleil,

Telle une rose exposée,

Son parfum m’a atteint,

Par mégarde jusqu’à l’éveil

De ce printemps qui a éteint

La paix de mon ciel.


R.A


mercredi 8 septembre 2021

Crime et châtiment

 


Elle était là devant moi 

Assis le regard perdu 

Dans son roman au titre 

Évocateur « crime et châtiment »


Son décolleté entre ouvert

Et sa jupe fendu offrant 

Une belle vue jusqu’au frisson 

Étaient un châtiment

Pour les yeux du désir


Son visage brillé de candeur

Cette fraîcheur éclairée 

Cette douceur parfumée 

Déroutait mon cœur 


Malheur à celui pris dans le filet

De ses lignes épurées fait de soie 

Une fois la lumière posée sur elle

L’embrasement était inévitable

 

Son charme était un crime 

Lorsque ses yeux émeraudes 

Dans une indifférence naturelle 

Ignorait l’âme éplorée à ses pieds


À chaque page consumée 

La délicatesse de ses doigts 

Tournait les feuilles de l’amour 

Laissant à la marge l’admirateur 


Sa beauté était un crime parfait

Sa sublime un châtiment inévitable 

Que le destin imposait à la raison 

Croisant son chemin fait de filins.


R.A

dimanche 29 août 2021

À mes bleus



Je t’ai admiré à 

la fenêtre de ma vie 

et 

voilà que ton horizon 

me tourmente 


Je t’ai sublimé 

au crépuscule de l’espoir 

et 

voilà que ta ligne 

m’offre l’amertume


Ô parfum de l’amour 

Voilà que tu brilles 

Au-dessus de mes bleus 

Qui recouvre l’océan 


La solitude…


R.A

L’astre du désir


Pareil à l’astre de mes rêves, 

Tu brilles dans mes yeux de mille feux,


Chaque fois que je te regarde,

Tes yeux m’offrent une beauté inégalée,


À l’ombre, ta couleur d’ambre me parle, 

À fleur de peau, mon corps frisonne, 


Mais…


Tu t’en vas dans le désert sans mot,

Embrasser le secret des amants,

 

Et … peu s’en faut que moi je ne rende l’âme,


Ô douleur de Nefsawi, 

Te voilà dans les bras de la solitude.


R.A

samedi 28 août 2021

Si je dis




Si je dis que tes yeux émeraudes sont sublimes aussitôt tu t’offusques, 


Si je dis que ton corps est merveilleux comme de la soie, aussitôt tu te fâches, 


Tant tu es parfait telle une perle ! 

Tant tu es la fraîcheur et le délice ! 


R.A



samedi 7 août 2021

Ce soir




Ce soir ta fraîcheur
m’a caressée 

J’ai senti ta fêlure 

près de mon coeur 

J’ai admiré ton âme perlée

près de la source parfumée…


Ce soir ton sourire 

m’a parlé à cœur ouvert 

J’ai ressenti ta douleur 

cachée parmi tes ombres 

J’ai entendu ton être gémir 

près des roseaux des amants…


Ce soir ton horizon 

m’a troublé dans mes doutes, 

J’ai confondu tes lueurs 

dans le crépuscule fait de brume, 

J’ai pleuré avec ton silence 

pour étouffer mes sentiments…


Ce soir loin de toi 

je ne suis qu’une plume, 

J’ai l’ivresse de tes vers

sur mes lèvres assoiffées de toi, 

J’ai le mal du pays 

tel un poète errant de l’amour…


Ce soir j’ai marché seul 

sous la voûte céleste,

J’ai pleuré avec les étoiles filantes 

au-delà du Bosphore, 

J’ai embrasé l’embrun de la mer 

qui m’a offert sa tendresse…


Ce soir je dors éveillé 

par tes souvenirs qui me réveillent,

J’ai le parfum de te cheveux 

qui me revient par le vent essoufflé, 

J’ai la douceur de ton corps fleuré 

qui me rend aux frissons de la vie. 


R.A


jeudi 5 août 2021

Depuis la Sublime Porte


L’amour est ce parfum qui fait mal, 

Il est ce soleil qui brûle le cœur,

Il est cette rose indécise tant désirée,


Ici à la Sublime Porte,

L’orient embrasse l’occident,

Le rêve sublime l’espoir, 


Dans la haie d’honneur des cyprès,

La sensualité épouse l’audace honorée,

De ces femmes au regard ombragé de khôl,


Ici sur les rives du Bosphore,

L’amour se fait turquoise,

Tel un écrin des mille et une nuits, 


Au rythme du chant des muezzins,

Le sablier égrène la passion à l’infini,

L’amour s’étire dans une grâce charnelle …


R.A 


jeudi 29 juillet 2021

À la vie



Si la vie avait un charme,

nul doute 

elle s’incarne en toi,


Si le bonheur avait un parfum, 

nul doute 

elle t’a élevé en égérie,


Si la passion avait une saveur,

nul doute 

elle t’a rendu irrésistible,


Si l’amour avait un jardin secret, 

nul doute 

elle a fait que tu sois l’unique rose


De ma vie …


R.A

mardi 23 février 2021

Mon encre


Mon encre
me fait défaut
ici encore

Ma plume
Se fait fardeau
Tel un malheur

Quel est donc se labeur
Imposé par le cœur

Quelle est donc cette langueur
Infligé à l’âme en sueur

Quel est donc cette torpeur
Où se confond printemps et hiver

Ô poète errant
L’esthète est mourant ...

R.A

Ses lèvres

 


Ses lèvres peintes,

rouge comme une plaie,

lui donnaient 

quelque chose 

de bestial, 

d'ardent, 

d'outré, 

de scandaleux, 

de légèreté, 

d’audace, 

d’impudique, 

d’outrage 

à la liberté 

mais qui allumait

le désir cependant ...

R.A

dimanche 21 février 2021

À vous


Vous l’avez remarqué

Je suis amoureux

Des fleures d’ici et d’ailleurs

De la rose et du jasmin

De la turquoise et du coquelicot 


Vous le savez dans mon jardin

Je cultive le secret des parfums

L’alchimie de l’indicible

Le murmure des désirs

Que l’on offre avec les lèvres


R.À

À toi les nuages

Il n’y a pas d’horizon

Sans la floraison

De l’amour de saison.


Il n’y a pas de prière

Sans les cimetières

Rappelant l’éphémère,


Il n’y a pas voyage

Sans le ravage

De l’amour du rivage.


Nul besoin des sages

Le destin n’est image

Que pour les anges.


À toi les nuages...


R.A

Tu pensais

 


Tu pensais

que je t’avais perdu?

Comment le ciel

peut perdre son étoile?


Tu ressentais

que je t’avais écarté?

Comment le jour

peut écarter le soleil?


Tu voulais

Que je t’oublie?

Comment l’amant

peut oublier son amour?


N’oublie pas

le parfum de la rose

survie à l’hiver


R.A

Au-delà de mon cœur

 


Je marche au-delà

de mon cœur


Par-delà de la brume

Jusqu’à la lisière de l’écume


Là où mon âme

Retrouve son amour


Ô mon amant à fleur

Sans toi la rose n’a d’éclat


Ô mon prince

Sans toi que faire de ma grâce


Je ne suis qu’une ombre

Qui n’a plus de désir...


R.A

jeudi 18 février 2021

Les mots sans fin



Écrire est acte intime,

Celui d’une mise à nu,

Du cœur jusqu’à l’âme,

En vers où en prose,


Écrire est un acte chirurgical,

À cœur ouvert tel un ghazal,


En aubade où sérénade,

Le sentiment de l’amour,

S’invite au détour,


D’un classique,

Telle une pléiade,

En vous se réunit monde.


R.A

mercredi 17 février 2021

À la pointe des mots



En réalité

je n’écris pas

je ne fais que 

dessiner ton visage

... avec la pointe

des mots en vers

... avec la douceur

des rimes

... avec la fraîcheur

de la p’rose


En réalité

je n’écris pas

j’effeuille ta grâce

... au parfum

de ma passion

... à l’encre

de mes chagrins.

R.A

Diwan : Ô Leylâ, mon rubis.

 


Ô Leylâ,

Désir de mon âme,

Folie de mon cœur,

Ivresse de l’honneur,

À toi ces vers bohèmes.

 

Ô Leylâ,

Mon ghazal tarît d’éloge,

Dans mon désert sans voix,

Mon rubaiyat se vide d’émoi,

Sous ma tente sans longe.

 

Ô Leylâ,

Viens près de moi,

Je t’offrirai la soie,

Du jardin des douceurs,

Je t’offrirai la soie,

De l’intime des fleurs.  

 

Ô Leylâ,

Ne laisse pas fuir,

Nos rêves incandescents,

Ne laisse pas mourir,

Nos corps de vie ardents.

 

Ô Leylâ,  

Viens près de moi,

La rose s’est faite belle

Le narcisse est adorable

La tulipe est affable.

 

Ô Leylâ

Sans toi la lune,

Sans éclat se voile,

Sans toi l’étoile,

Sans éclat décline.

 

Ô Leylâ,

La nuit se languit de toi,  

Le lys orne le baldaquin,

L’origan et la turquoise

Subliment le voilage en lin,

Ici tu es désirée mon rubis.

 

R.A