Google
 

mardi 28 mai 2013

L’océan des plaisirs



L’océan des plaisirs a envahi mon esprit de romance,
Au ciel des voluptés, j’ai franchi les limites viciatrices,
Perdu, par delà les nuages voilant ma conscience,
J’ai osé une liqueur de passion enivrant toute essence,
Que ma raison lasse, dénonce sans révérence,

J’ai senti les flammes envahir ce corps sans âme fuie par la foi,
Plaisir viscéral consumé sur les braises de l’inconscience, sans loi,
Malgré moi, par ma fougue emportée, en plein effroi, 
J’ai franchi le détroit de ma vie, telle une feuille morte sans émoi,
Prisonnière des flots de mes passions déchainées contre moi,

J’ai échoué par miséricorde sur le rivage de ma conscience,
Suppliant le ciel pour une accalmie propice à l'éveil.
Jour après jour, mon esprit retrouva le chemin de la clairvoyance.
Hissant les voiles pour le large, j’ai parcouru l’étendu de mon cœur,
Me voici, sur les traces de mes aspirations de survivance.

Chaque pas vers le futur est un adieu vers le passé
Avec ces joies et ces larmes qui nous ont façonnées
Tant bien que mal, l’être que nous sommes est ce magma
Plein de strate de contradiction pour le meilleur comme pour le pire. 

Je n’ai jamais été aussi prés de l’esprit de ma raison sur cette page,
Que mon cœur a tant de mal à ignorer pour un nouvel horizon,
Malgré les efforts de ma quête de sens et de foi,
Aujourd’hui, avec détermination, la priorité se conjugue au futur.

L’espoir! Témoin les larmes de solitude d’une foi sans enclume,
L’emprise au vent de mon cœur chavirant aux assauts des tentations,
Mon esprit prit goût au péril de son âme tant j’en ai fait usage avec fureur,
De cet opium si puissant pour calmer la douleur d’un cœur en désarroi.
Loin de m’apaiser, causa la fièvre de ma vie en ces temps si trouble.

Délivré des effets de cet opium de tendance,
Chaque larme en amour une dette insolvable
Pour celui qui en est la cause et le sujet,
Assis à la table de mon cœur, ma raison a servi mon esprit,
Pour une dégustation amère faisant du sublime un dégoût.   

Sans les erreurs du passée le présent aurait certes une saveur tout autre,
Sans les erreurs du présent le futur n’aurait que très peu d’intérêt.
La patience est cette offrande, au cœur, qui embrasse la passion de l’esprit,
Nul doute, en réalité cet océan des plaisirs n’est qu’abysse.

Enfin, je te l'avoue par cette trace, ô bien-aimé Allah!
Chaque espoir n’était qu’une désillusion fracassante,
Chaque émotion n’était qu’une douleur déchirante,
Ruiné dans mes œuvres, rien ne m'est resté,
Hormis l’espoir d’une renaissance par Ta Miséricorde infini.

R.A

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Les épreuves sont ce qui façonne la personnalité. Si tu y survis, tu n'en sera que meilleur.
Gardes confiance en ton destin et souris à la vie.
Qu'allah t'assiste dans ton cheminement.

Leila a dit…

Un texte toujours aussi bien écrit et surtout sur un théme qui touche nombre d'entre nous. Je me suis facilement identifiée et ai été amenée a réfléchir a mon parcours. C'est la force de tes textes, ils nous touchent au dela de ce moment de lecture. Bonne continuation. Qu'Allah te facilite. Salam

Lila a dit…

Ton texte m'inspire beaucoup un air raisonne dans ma tête ma'sha ALLAH pour ton talent

Riham a dit…

On y décèle une réelle introspection qui je pense touche nombre d'entre nous. Que Dieu nous guide dans le droit chemin.
Jazaka Allah à l'auteur de ce poème pour la finesse de l'écriture et le message profond transmis

jenny a dit…

Un texte d'une rare clairvoyance sur notre parcours jalonne de tant de verites ou les joies et les peines se melent a nos desirs et a des instants voles.
J 'aime vous lire car j 'ai a chaque fois l'impression que tout le monde peut s'identifier a vos textes.
Tres belle introspection.
Vous nous obligez poetiquement a une remise en question qui secoue energiquement notre fort interieur.
Ma Shaa Allah vous m'avez bouleverse et permis de me quetionner sur cette vie si prisee mais qui finit par nous briser si l 'on n'y prends pas garde.
Votre plume est a la fois un reveil et un rappel toute en douceur a notre foi.
Un texte a lire et a relire.
Nous nageons tous dans un ocean qui est la vie qui nous emporte sans menagement vers des rives inconnues.
Qu'Allah Soubhan wa Ta'ala nous Assiste sufisamment pour ne pas sombrer dans les delices de cette vie si tentatrice.
Que la Misericorde du Tres Haut nous Aide a aller dans la bonne direction
Allahouma Amin

Dounia Guerari a dit…

Un texte qui inspire bcp mashallah! Tjrs un réel plaisir de vous Lire...

Esprit "Bleu" a dit…

salamou alaykoum :)

moussaillon, ce large est à soi!
on y trouvera raison et passion
on y trouvera courant chaud et froid
on y trouvera difficulté et facilité à la fois
on y trouvera une loi à raccorder avec la foi

moussaillon, y a un secret qu'il a bien placé en soi
un secret défragmenté qu'il faudra bien rassemblé
un secret rassemblé, s'entretient pour ainsi avancer le navire au plus loin
un secret nécessaire pour ce cœur cherchant sa voie
le capitaine c'est la foi et ça veille bien sur tout cela
celui-ci assure que son tableau de bord c'est de la haute technique, ma foi :)

cœur perdu....sans se rendre compte on se laisse aller dans le mouvement, agréable, mais ce n'est guère son courant
oubliant l'histoire de raison et passion...
absurde cette passion qui pense naviguer selon sa passion
Comment croire que ce cœur dans sa raison ne peut avoir de passion, il ne tarde pas à le faire savoir, son mal-être est flagrant,
l'union de conscience, esprit, âme, foi et raison voici donc pour cet être ses composants
face à l'immensité non cernée, faut se conditionner ainsi une armée courageuse et loyale, qui ne suivra que la stratégie connue par le cœur et sa (la) raison
tout est programmée, on ne peut que prendre compte de cette repartie

rassurez moi, et ce bien cela?!

me amor a dit…

Salam
ton texte est magnifiquement bien écris et nous amène à réfléchir sur le chemin que l'on a parcouru.
tout ici bas nous égare du droit chemin. que notre foi nous aide à le retrouver

Kofi a dit…

«L'océan des plaisirs» ?

«...REMBOURSÉ ! REMBOURSÉ !...» ;)