Google
 

samedi 24 décembre 2011

Les cerfs-volants de Paris





Suspendu à mes sentiments,
Je suis prisonnier de ton amour,
Entre haine et passion mon cœur se déchirant !
Je suis dans les abysses des alentours,

Enchainé mon cœur est de toi,
Je suis acculé par ton charme,
Fait preuve d’indulgence envers moi,
Malgré mes actes infâmes,

Je suis dans les larmes,
De ton souvenir,
Mon état est en devenir,
Avec un cœur sans armes,

Ange ou démon tu es? Je ne puis répondre,
Mon cœur aveuglé, désire te prendre,
Comme tu es, sans jugement, ni préjugé,
À la vie et à la mort, il t’a élu domicile en son sein.

Notre destin est une histoire de cerf-volant,
Tu es une fleur au vent,
Dans ces instants d’étreinte sublimée,
Seul le parfum de ta sensualité m’est autorisé.

Mes mots pèsent sur ton cœur,
Ton regard m’échappe par pudeur,
Ta douceur apaise mon cœur en émoi,
Je suis indigne à la vie depuis toi.

Ma colère t’atterre sans détour,
Tu encaisses par amour à chaque heure,
Mieux que l’opium, ton amour,
M’adonne à une illusion de bonheur.

J’espère avoir ton pardon,
Avant mon dernier soupir,
Je te fais don,
De cet adieu avant le pire !


R.A

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu as une écriture magnifique.
Tu retranscris tellement bien les émotions qu'on rentre dans tes mots sans peine. L'image est belle aussi.


Un océan de soleils pour illuminer votre journée. ( image de tournesols)

Anonyme a dit…

très beau tu as une belle plume

last 2011 a dit…

c vraiment beau, mais tant que j'écris que des poèmes arabes, dsl je ne peux aps critiquer a ta façon d'écrire, mais pr ta façon d'exprimer je trouve que c bien de montrer une peine au début, et garder l'espoir a la fin
bon courage

Anonyme a dit…

Funeste poésie
Dont chaque vers est l'agonie
D'un rêve enveloppé dans son linceul

La bouche se tait
Mais le silence sait
Et mourront avec lui les sombres secrets

Prendre les couleurs de l'oubli
Et disparaître dans la nuit.
Ange ou démon, cela importe peu
Son âme serait destinée au Feu
Si le coeur ne se résignait pas à ces adieux.

Qu'Allah vous récompense pour ce texte, et vous accorde toute Sa satisfaction.

Selem aleykoum

Anonyme a dit…

ton poeme est superbe

Anonyme a dit…

Selam aleykom,

je viens de lire ton texte, c'est très beau tu as une belle plume

Anonyme a dit…

As salam alaykum wa rahmatouLah wa barakatouh

Ma sha ALLAH au premier abord j'ai trouvé ton texte magnifique

puis au deuxième abord des petites choses mon embarrassée...

La référence à ange ou démon du point de vue islamique, ceci n'est pas approprié ALLAH U ALAM

car les anges font partie intégrante de notre croyance, ils sont asexués et n'adorent que ALLAH



Ensuite, le passage
"Je suis indigne à la vie depuis toi",
c'est vraiment trop car comparer ainsi à la vie qu'ALLAH nous a donné, c'est tout simplement fantaisiste et limite du chirk)

En dernier lieu, le passage:

"J’espère avoir ton pardon,
Avant mon dernier soupir,
Je te fais don,
De cet adieu avant le pire !"

Avant notre mort, on ne peut que craindre et implorer le pardon de notre Créateur,
et le fait de l'adieu avant le pire, on dirait que la personne va se suicider, qu'ALLAH nous en préserve c un péché qui vaut la peine capitale. (l'Enfer)

Bref les mots étreintes tout cela, c'est beau en soit mais dans l'intimité,
c'est cela qui a de magnifique dans les couples musulmans, cet pudeur,
dans les relations de couples ne font que le renforcer


Au final, j'ai aimé ton texte si on écoute ses passions,

je me suis même retrouvée dans la majorité du texte concernant un amour perdu...

mais quand on le lit avec raison, on se dit dommage.

fraternellement...

Anonyme a dit…

Oui c'est clair que c'est beau machaallah. La louange est à Allah lorsqu'on arrive à mettre des mots sur nos ressentis, car ça fait du bien souvent. Maintenant c'est toujours le problème des discours, qui restent des mots... et il ne faut pas que ça nous trompe, surtout quand les gens disent "c'est magnifique". On dit de belles choses comme on les pense walhamdoulillah, mais tant que les actes ne sont pas là, peut-on croire réellement à ces belles paroles qu'on dit ? La beauté de sa propre expression et les compliments peuvent avoir tendance à nous faire perdre un peu ce discernement. Peuvent aussi nous enfermer dans l'emprise des sentiments, nous y faire prendre goût, au lieu de la reprise du travail, par lequel seul on construit.

Les épreuves de la vie cherchent à faire naître dans nos cœurs les passions illusoires... ce qui agite ton cœur aujourd'hui par l'amour et le plaisir l'agitera demain par la peine et la gêne et inversement... car ce n'est que des épreuves dans un monde d'épreuves! Cherchant à distinguer nos jours entre la fidélité à l'engagement et l'égarement par rapport à celui-ci. L'exemple de Youssouf (alayhi salam) notamment, est très beau lorsqu'on le médite. Face à l'embellissement maximum du péché, il a su directement garder la vue claire, se rappelant Allah et la réelle nature de l'action à laquelle on l'appelait.

Qu'on ne retombe pas 2 fois dans les mêmes erreurs. Comme on dit jamais 2 sans 3. Et 3 c'est déjà le début de l'habitude. Nas'aloullah Ar Rahim al 3afiyah.
On souhaite que ça nous pousse à comprendre les failles en cause, à mettre des écrans supplémentaires entre nous et les péchés.

Allahoumma ja'alna mina tawwabinna wa mina lmoutatahirin. Wa ghfir lana Rabbana innaka Anta Tawwabou Rahîme!

Anonyme a dit…

L'un de mes preferés

Hélija a dit…

"Je suis indigne à la vie depuis toi"

Shams et Cie a dit…

Salam avec toute ma spontaneite et ma fougue legendaire je ne peux vous lire sans vous dire que vous etes un etre d'une extreme sensibilite comme tous les poetes qui ecrivent et nous ennivrent au dela de leur delire.
Quel poeme pour un amour en peine.
Mi reve mi realite au de la de la douleur mais qui est tu?
Et qui souffre le plus dans cette triste realite
Ni vous ni moi car pour l 'eternite notre amour a existe.

Votre plume fait rever et nous permet de voyager. Continuez a nous faire partager vos emotions car nous vous aimons et apprecions votre talent.

Un pt groupe de cerfs volants qui s'en vont tourbillonant

me amor a dit…

Salam

Très beau et très bien écris.
Rien à ajouter si ce n'est continue à nous émerveiller avec tes poèmes.

Elhamdoulillah.