Google
 

samedi 22 septembre 2012

La liberté de la Haine en France version Charlie Hebdo




A nouveau, les brigades fascistes de Charlie Hebdo ont envoyé leurs missives explosives au cœur même de la communauté musulmane de France. Les dommages collatéraux causés par leurs traits pseudo-humoristiques mais surtout terroristes d’un point de vue intellectuel, qui plus est médiatisés à outrance, marqueront pour longtemps l’esprit des musulmans en France et dans l’entièreté du monde musulman.

Il est évident que, même s’il ne faut pas confondre l’action de ces plumitifs primaires qui font de la haine sélective leur fonds de commerce avec celle de la voix et de la position de la France vis-à-vis de ses citoyens musulmans et de l’islam en général, il n’en reste pas moins que ces insultes gratuites causent et causeront des préjudices graves au sein même de la société française en troublant l’ordre public en France, et porteront atteinte à la sécurité de nos concitoyens expatriés et aux intérêts de la France au-delà de nos frontières .

A chaque provocation, il est compté des dizaines de morts dans le monde entier. On a pu le constater avec les caricatures danoises ou récemment avec le misérable film anti-islam. Au nom de la liberté d’expression peut-on accepter l’inacceptable lorsque cette dernière engendre l’incitation à la haine et à la violence en provoquant des morts? Il est étonnant que lorsque les musulmans s’expriment on leur rappelle souvent que la liberté des uns s’arrête là où celle des autres commence. Le souci avec cette très belle devise est qu’elle est appliquée et rappelée de manière disjonctive à sens unique lorsqu’il s’agit des musulmans. Plus étonnant est le refus du gouvernement d’accorder le droit aux musulmans de manifester contre les caricatures de Charlie Hebdo, alors que ce dernier a, lui, au-delà de la liberté d’expression le droit d’insulter et d’humilier des millions de musulmans! Qui trouble l'ordre public ou incite à la haine? Comment voulez-vous que les musulmans se sentent d’égal à égal sans partialité de la part de l’Etat?

En France la règle du deux poids deux mesures est une règle d’or en matière de justice face à l’humiliation de ses concitoyens musulmans lorsqu’ils sont touchés et blessés aussi bien par des politiques que par des médias opportunistes en mal de sensations fortes. S’attaquer à l’islam est la formule magique pour faire sa rentrée politique ou entreprendre une démarche de marketing à défaut de vision ou d’idée intéressante.

Il y a une chose que les français de confession non musulmane doivent garder à l’esprit pour comprendre la réaction à fleur de peau des musulmans. Dès lors que l’on s’attaque avec une volonté préméditée de provocation en caricaturant le Prophète Muhammad (SAWS), les auteurs s’attaquent directement à la dignité et à la personne de chaque musulman pratiquant ou non. Chaque musulman a dans le cœur ou à l’esprit, le hadith qui conditionne la plénitude de la foi musulmane : Le Prophète (SAWS) dit « Nul d’entre vous n’aura la foi complète tant que je ne serai pour lui, plus aimé que ses enfants, ses parents et l’ensemble des gens » (Source Boukhâry et Mouslim).

Pour ceux qui ne perçoivent rien de choquant dans ces caricatures blasphématoires ignobles et exécrables… ne soyez pas alors choqués par l’exacerbation des musulmans qui se sentent touchés dans leur foi, leur dignité et leur fierté. Il est vrai, et nul n’est dupe, que c’est le but recherché par cette minorité extrémiste se définissant comme laïcarde, abusant de la liberté d’expression que la république garantit à ses citoyens dans l’absolu, car dans les faits et la pratique, l’Histoire est là pour rappeler que l’Etat sait punir lorsque d’autres symboles sont touchés tels que le drapeau, la shoah, le négationnisme…

Aujourd’hui, les musulmans ne demandent qu’une chose c’est de vivre en paix dans cette république qui n’est la propriété de personne si ce n’est celle de nous tous. Si chacun dans la société n’a pas l’intelligence de comprendre que nous voguons sur le même bateau et qu’il serait irresponsable de la part de l’un d’entre nous au nom de la liberté d’expression de vouloir, par pur plaisir, réaliser un trou dans les cales du navire, alors l’avenir s’annonce bien sombre pour le vivre ensemble. En France, insulter les juifs c'est de l'antisémitisme, insulter les noirs c'est du racisme, insulter les homosexuels c'est de l'homophobie... insulter les musulmans c'est la liberté d'expression.

Par ces actes stupides mais surtout débiles de la part de cette officine aussi médiocre que Charlie Hebdo, les extrémistes de tous bords ont du grain à moudre pour haranguer les foules qui réagissent sous le coup de l’émotion et de la colère qui en soi est légitime mais malheureusement facilement manipulable.

Nous musulmans, face à ce genre de calomnies et d’insultes gratuites, même si la colère en nous est incommensurable, nous devons respecter deux règles simples :
- Premièrement, face à l’ignorance abyssale des auteurs de ces caricatures, nous devons répondre avec sagesse et mesure pour mettre davantage en lumière le message même de l’islam et la personnalité du Prophète Bien Aimé Muhammad (SAWS).
- Secondement, suivre les recommandations de notre Prophète (SAWS) dans la vie de tous les jours. En effet, nous sommes les ambassadeurs de cette magnifique religion qu'est l’islam. Ces événements ne manqueront pas de créer une véritable curiosité chez nos concitoyens non musulmans qui chercheront à connaitre davantage le Prophète Muhammad (SAWS). Soyons à la hauteur de ce défi que le présent et l’avenir nous imposent.

Des bouffons pourris gâtés, se cachant lâchement derrière la « sainte » liberté d’expression ou la laïcité et en abusant de leur droit tout en négligeant leur devoir et leur sens de la responsabilité, seront légion dans cette société où l’ignorance est le socle commun de la connaissance mutuelle de l’autre qui est différent par sa religion, ses apparences… Cette race de caricaturistes sadomasos tels que ceux de Charlie Hebdo, seront toujours là pour se moquer des musulmans et considérer que l’islam est un cancer… Nous devons prendre de la distance pour ne pas tomber dans le piège de ces fascistes pseudo-intellectuels qui cherchent par leurs provocations à devenir les martyrs faciles de la liberté d’expression. Alors qu’en réalité ils sont les premiers ennemis de cette liberté abusée de manière égocentrique et puérile.

A ceux qui nous reprochent un manque d’humour ou encore qui pensent qu’en islam la liberté d’expression n’existe pas ou peu, nous leur répondons que notre liberté d’expression nous interdit de blesser et d’humilier qui que ce soit, quelle que puisse être son appartenance religieuse, politique ou philosophique. Notre humour ne saurait être humour s’il n’est pas partagé dans un esprit de taquinerie prenant en compte le respect des croyances de chacun. Le blasphème est un crime contre l'esprit de l'humanité faite de communautés.


R.A

11 commentaires:

Anonyme a dit…

Des insultes et des humiliations, le Prophète aleyhi salat wasalam et ses compagnons en avaient subi aussi.

Le Boycott, la marginalisation, et pour finir la guerre, ou plutôt les guerres. Voilà le passé de ceux qui nous précédèrent, voilà dans quel contexte est né l'Islam.

Religion qui appelle à l'abolition de l'esclavage, devançant de loin les grands penseurs de l'Occident, religion qui appelle à l'équité et au souci du pauvre, par le paiement de la zakat, religion qui enseigne la patience et le pardon, la méditation et l'abstinence de vaines paroles.
Et qui pourtant, fut attaquée de toutes parts, et qui le sera encore.

Défendre la mémoire du Prophète aleyhi salat wasalam,c'est tenter d'agir comme il aurait lui même agit dans pareille situation.

Quand il se rendit dans la ville de Taïf, dans l’espoir d’obtenir des habitants un asile pour ses disciples, il fut traité avec rudesse et orgueil. Découragé, il se résigna à quitter la ville.

Mais les habitants ne voulaient pas le laisser partir en paix, ils lâchèrent derrière lui les mauvais garçons de la rue, pour le siffler, le huer, l’assaillir et le lapider. Il fut frappé de pierre au point que son corps était couvert de sang et ses souliers collés à ses pieds.

Quand il fut éloigné de la ville, et qu’il se trouva à l’abri de ces gens, il pria ainsi :

« Ô Allah à Toi je me plains de la faiblesse de mes forces, demandant des ressources, et de mon insignifiance aux yeux des gens. Ô Toi, le Très Miséricordieux, Toi qui es capable de faire preuve de pitié, Tu es le Seigneur des faibles, et Tu es aussi mon Seigneur. Dois Tu me livrer à un ennemi sans pitié, qui froncera les sourcils à ma vue, ou encore à un étranger à qui Tu as donné l’ascendant sur moi ?
Je ne m’en soucie nullement, aussi longtemps que j’ai Ta protection. Dans la lumière de Ta face, je cherche la protection, cette lumière qui illumine le Ciel, qui repousse toute obscurité, qui contrôle toutes les affaires de ce monde et de l’autre. Fais que je ne doive jamais encourir Ta colère ou que Tu sois mécontent de moi. Je dois ôter la cause de Ton mécontentement jusqu’à ce que Tu sois satisfait. Il n’est de force et de puissance qu’en Toi. »

Et le prophète aleyhi salat wasalam ne prit aucune revanche, il avait bon espoir, qu'un jour prochain, ses oppresseurs deviendraient peut être des amis loyaux et respectueux, des frères.

"Les serviteurs du Tout Miséricordieux sont ceux qui marchent humblement sur terre, qui, lorsque les ignorants s'adressent à eux, disent : "Paix""

Sourate Al Furqane (le Discernement), verset 63.

Anonyme a dit…

Bismiallah wa salat wa salam aala mohammed achraf el khalq;
On pourrait bien traiter ce conflit concernant notre prophète sala allah alaihi wa salam avec sagesse et prudence comme il nous le demande alaihi el salat wa salam,si nous ne suivons pas ces propos et ces actes nous dirivons et c'est ce qui ce passe actuellement.
au nom de l'amour du prophète sala allah alaihi wa salam ,les musulmans cassent,tuent,kidnappent....il n'a jamais appris a ses compagnons et ceux qui l'on suivis et suivent la vengeance.la colère empèche de réflichir sagemment et d'agir avec ampleur.
Propositions:
il est temps de s'unir ensemble chacun dans son organisme,son travail,sa maison avec ses enfants et proches faites connaitre l'ampleur de l'islam et lahikma de notre prophète sala allah alaihi wa salam en n'oubilant jamais que c'est un prophète envoyé pour les musulmans et le monde entier(rahmaten lilaalamin),ce dernier qui fait partie du monde entier,notamment celui qui a osé insulter mohammed alaihi elsalat wa salam s'il l'avait connu il l'aurait suivit et respecté
*maintenant mettant le doigt sur l'axe du sujet qui est ces insultes au nom de l'expression de parole,tout le monde sait que cela n'a rien avoir avec l'expression,ces malades qui se cachent derière cela ;il est temps de les traiter avec la loi,présidents musulmans,non musulmans,gouvernements,politiciens,hommes d'affaires,avocats,penseurs,écrivains,hommes de religions doiventpousser les demandes et les ecris jusqu'obtention d'un loi claire et définie mettant fin à cette mascarade de toucher aux religions et aux symboles de cette dernière.celava parraitre long pour certains mais c'est la seule manière d'obtenir ce qu'on cherche tout en pensant à la patience et à donner suite au méssage de notre prophète sala allah aalaihi wa salam qui est: faire parcourir la illaha illa allah dans le monde entier.
wa allah aalam
salam alaikom

Anonyme a dit…


Salam mon frère !

Avant tout je voudrais t'avertir que ton blog est bien chargé, mis à part le fait que les textes sont excellent, le blog est lent à charger, je le constate avec tout les PC que j'utilise pour lire tes beaux textes... bref, trouve une solution.

Concernant le l'article, je le trouve excellent !

Si il y a bien un paragraphe que je voudrais mettre en évidence c'est le suivant (je pense qu'il est primordial)

"Nous autres musulmans, face à ce genre de calomnies et d’insultes gratuites, même si la colère en nous est incommensurable, nous devons respecter deux règles simples ; premièrement face à l’ignorance abyssale des auteurs de ces caricatures, nous devons répondre avec sagesse et mesures pour mettre davantage en lumière le message même de l’Islam, la personnalité du Prophète Bien Aimé Muhammad (SAW). La deuxième règle est de vivre les recommandations de notre Prophètes (SAW) dans la vie de tous les jours. Car nous sommes les ambassadeurs de cette magnifique religion qu'est l’Islam."

C'est vraiment le message à diffuser en masse ! Y'en a marre de voir les musulmans dormir quand des milliers de syriens et palestiniens se font massacrer au vu et au su du monde entier, par contre pour tomber dans le piège des provocateurs, certains idiots vont jusqu'à TUER ! Une minorité agis avec émotion, croyant bien faire... tandis que la trés grande majorités des musulmans condamne ces actes minables avec sagesse. Et évidemment les médias présente la petite minorité comme si c'était la majorité !

C'est au musulman même d'éttoufer l'obscurantisme qui nous prend en otage, non pas par la force, mais par l'éducation. Pas n'importe quel éducation, celle de notre prohète SAW, celle de notre belle religion. Peut être que des non-musulmans prendrons alors l'exemple.

En tout cas, quoi qu'il se passe, même si nous sommes peu à agir sur les blogs et les forum, il faut agir, même si cela semble insignifiant, parce que seul Allah le sait, Allah Alem peut être que nous pouvons être l'étincelle intellectuelle qui manque à notre communauté pour enflamer les esprit et les coeurs intellectuellement !

Et je vois en toi cette étincelle mon Frère Ramo !


" Ces événements ne manqueront pas de créer une vraie curiosité chez nos concitoyens non musulmans qui chercheront à connaitre davantage le Prophète Muhammad (SAW). Soyons à la hauteur de ce défie que le présent et l’avenir nous imposent. "

Trés juste remarque !

Salam ! qu'Allah protège ta plûme, ton coeur et ta foi mon frère ...

MB

Sonata a dit…

J'ai bien lu le texte que tu proposes.

Partie 1:

En fait c'est tout à fait intéressant, même si c'est assez attendu de la part d'un musulman que je qualifierais d'"engagé".

La finalité est que tu confirmes amplement le postulat de Charlie Hebdo: Juifs et musulmans ont envie d'être intouchables. Car finalement, c'est bien de cela qu'il s'agit si on analyse ta réaction.

Divisons le sujet de ton ire en deux parties:

- Le fait de dessiner le Prophète, chose que les musulmans considèrent comme tabou

- Le message qui y est attaché et qui affirme que les religieux - dans le cas présent juifs et musulmans - ne souhaitent en aucun cas se voire critiquer.

Pour la première proposition, cette interdiction de représentation vaut uniquement pour les musulmans, puisqu'elle est dictée par la religion. Il n'y a aucune raison qu'un non musulman se voie astreint à ce tabou. C'est d'une logique implacable.

Pour la deuxième proposition, le fait de dire que les religieux n'apprécient pas qu'on puisse critiquer leur religion n'est même pas sujette à interrogation: elle est largement démontrée par les réactions en cours, et par ta position en particulier.

Le seul point en suspens à ce propos est la notion de blasphème et de dérision

Je suis navrée de te décevoir, mais je n'ai strictement rien contre l'une ou l'autre attitude. Concernant le blasphème, je me borne à constater que chaque fois qu'il y en eut au fil des temps, cela fit progresser l'humanité. Pour mémoire, certains ont "blasphémé" la religion en prétendant que le terre était ronde et tournait autour du soleil. Averroès et Al Tabari aussi furent des blasphémateurs, l'un en estimant que le religion n'était pas la seule porte d'accès au paradis, l'autre en relatant de bonne foi les versets sataniques . Et pourtant tous deux furent des penseurs marquants que l'Islam n'a aucune honte à s'approprier, après les avoir forcés sous la menace et la contrainte - tout comme Galilée - à revenir publiquement sur leurs propositions .

A une toute autre échelle, je suis moi-même considérée comme blasphématrice sur certains forums (Mejliss...) - reconnaissons le - d'abrutis incultes rien qu'en citant des extraits du Coran que d'aucun aimeraient voir oubliés.

Le Blasphème est une position saine: le fait qu'il provoque une telle levée de boucliers est la démonstration d'une chose évidente: l'Islam n'est pas assez solide pour y faire face. Et les musulmans en sont conscients. Car si vraiment les caricatures étaient aussi stupides et nulles, elles seraient tombées à plat et n'auraient suscité qu'un haussement d'épaule dédaigneux. Ma vieille grand-mère avait un dicton issu de la sagesse populaire mais combien exact: "il n'y a que la vérité qui blesse". Pour ma part, je rajouterais "et il n'y a que les faibles qui gesticulent".



Bien à toi,
Sonata

Sonata a dit…

Partie 2:

Tu as parfaitement raison de dire que les critiques vont creuser un peu plus le fossé qui sépare les musulmans (ou du moins certains d'entre eux) des autres communautés. Je te répondrais que c'est déjà fait depuis longtemps, et de la volonté même des musulmans qui n'ont jamais hésité à critiquer et à envoyer aux gémonies et aux enfers tous ceux qui ne pensaient pas comme eux. Il suffit à titre d'exemple de reprendre les messages publiés sur ce forum depuis des années, c'est instructif: juifs, chrétiens, athées, boulistes - et d'une manière bien plus fratricide encore: Chiites, Soufis, Coranites...- tous ont été copieusement moqués, méprisés et rejetés .

Nous allons vers un clash certain, d'aucuns diraient une croisade (ah! ces exagérations musulmano-poétiques, elles me font toujours rire rien qu'à leur parfum de manipulation) , un choc des civilisations ou carrément une guerre religieuse (bien qu'on n'en soit pas là, les intérêts économiques verrouillant cette dernière possibilité: parlons au moins d'escarmouches.)

Mais c'est bien dans l'ordre des choses:, ce n'est pas la première ni la dernière fois. Et une fois encore l'Islam n'es pas innocent, et a toujours pratiqué de cette manière depuis l'aube des temps. Les conquêtes de Muhammad et de ses joyeux compagnons se sont toujours faites au fil de l'épée, ce ne serait donc pas une surprise qu'on reprenne les bonnes vieilles habitudes.

En fait, ce qui se passe est l'arrivée au point de rupture: les musulmans sont tout surpris que l'on puisse ne pas aimer leur religion, voire la détester. Ce qui est le droit de tout un chacun, ça fait partie des choix de chaque individu, d'adhérer ou de rejeter.

Oui, la position des européens devient plus proactive et s'exprime de manière plus dure. Je ne m'étonnerais pas que le des modifications majeures se profilent: on commence dans certains cercles du pouvoir (et dans de nombreux pays) à parler de réactiver la déchéance de nationalité, par exemple.

Et oui, la liberté d'expression est pour moi parfaitement "sainte" comme tu l'exprime.

Je suis surement incomplète dans cette réponse que tu m'as proposé de fournir. u m'en excuseras, le temps m'est compté aujourd'hui.

J'espère que mon point de vue t'apportera une vision différente concernant les problèmes évoqués.

Bien à toi,
Sonata

Esprit Libre a dit…

@Sonata

Pour répondre à tes critiques et tes remarques je dirais libre à toi de ne pas aimer l'islam ou les autres religions... mais je pense que la différence entre nous c'est la notion de liberté d'expression qui pour toi si j'ai bien compris comprend le droit à l'insulte et l'humiliation (blasphème) alors que pour moi ma liberté d'expression m'interdit d'humilier et d'insulter les autres croyances ou religions ... j'ai le droit de critiquer de désaprouver comme toi mais il y a une limite qui est le respect de la dignité des personnes qui ont la foi peu importe laquelle...;

bien à toi

Sonata a dit…

Nous divergeons en effet sur la notion d'insulte et d'humiliation: il n'y a nulle insulte dans le texte de Charlie Hebdo (il y en aurait si ils s'étaient aventurés dans des agressions du genre "les musulmans sont des abrutis" par exemple.)

Une critique n'est pas une insulte, et si l'humour est présent ça n'en fait pas une insulte non plus. J'ai vu bien pire (à mon encontre en tant que musulmane déjà, vis à vis d'autres religions ou formes de pensée également) dans sur le forum mejliss que nous connaissons.

L'humiliation par contre dans le cadre présent est non un fait mais bien un ressenti: les musulmans sont très (trop) chatouilleux à la moindre critique. Toute opposition est ressentie comme "humiliation". On m'aurait critiquée de cette manière, moi ou ma religion, j'aurais ri, et j'aurais répondu sur le même ton. Je n'irais nullement bruler des cinémas, incendier des ambassades, tuer des gens qui ne sont responsables de rien (en quoi l'ambassadeur des USA et ses collègues sont ils responsables de ce film? En quoi l'état français est-il responsable des publications de charlie Hebdo, à par d'avoir une législation qui permet la libre expression d'opinions? ).

L'hiatus se situe là.

Bonne journée à toi.

Sonata

Toucheintime a dit…

Assalam alaykoum
Article excellent !
Des réactions innocent sous l'emprise de ses sentiments pas souvent cadré au bon comportement du Musulman.
Simple constat "la liberté d'expression est un missile" qui doit être cadré pour ne pas nuire à autrui.
Oui, on nous provoque mais soyons plus intelligent et retournant à nos sources, à nos valeurs.

Anonyme a dit…

Salam alaykoum,

Je suis tout à fait d'accord avec ce que tu dis. Je trouve que le milliard de musulmans dans le monde,ont réagi avec calme et sagesse face à ces nouvelles provocations de tout bord. IL ne faut pas s'arrêter à la propagande des médias qui veulent nous faire croire que les musulmans sont près à tout faire cramer, qu'ils sont enragés par ces provocations.
C'est faux! Charlie hebdo et cie ont encore une fois perdu, et leur complot contre les musulmans sont démasqués.

andrea a dit…

Sonata le problème n'est pas que les musulmans soit chatouilleux mais s'est que pour moins que sa
beaucoup moins que sa fait envers une personne juive on est passible d'une amende voir qui sait une peine de prison.
Bizarrement c'est sensé pas nous choqué mais montrer le prophète 'alayhi salat wa salam de la sorte du type fatiguer ou vieillard c'est rire de la religion
ALLAH ta'ala n'as t'il pas dit:
"Dis: Est-ce d’Allah, de Ses versets et de Son messager que vous vous moquiez ?
Ne vous excusez pas, vous êtes certes devenu mécréant après avoir cru"sourate 9 versets 65-66
cela fait partit de l'annulation de l'islam
http://www.islam-al-haqq.com/article-sixieme-annulation-de-l-islam-60280195.html.

Si vraiment cela fera partit de la liberté des qu'un juif se fera agresser on irais pas dire que c'est pare qu'il était juif
on ira pas dire non plus que forcément des qu'une personne d'origine maghrebine ou africaine fait de mauvaise chose elle est de confétion musulmane
tandis qu'a chaque foi qu'un musulman fait du bien on fait semblant qu'il l'est pas voir même on dit qu'il est francais (footballeur par exemple)

On est pas sensé agir par le mal lorsqu'il y a des insulte ou rabaissement envers notre religion mais notre droit est d'avoir l'égalité autant que les juif ou les chrétiens

Des centaine de prête sont pédophile et pourtant l'abbé pierre les couvre et la moitier de leur faute n'est jamais divulguer et après on nous parle d'égalité

biensur autant qu'une loi en france protègent le blasphème a l'égard de la torah n'existe pas

matyeu a dit…

C'est un point de vue intéressant. Sauf de justifier des morts par une caricature car ce sont surtout ceux qui tuent les responsables.
Et sinon je suis agnostique donc le blasphème je n'y crois pas vraiment.