Vos Poèmes Sélectionnés

Google
 

jeudi 6 août 2009

La solitude dans l’Âme

Dans ce brouillard des codes sociaux, je m’aventure dans les chemins de travers, je cherche un comptoir pour trouver oreille attentionnée à ma détresse. L’ivresse de la vie n’a de sens que dans l’exaltation d’une foi apaisée. Je cherche les liqueurs de l’amour pour mieux résister aux épreuves de la vie qui s’abattent sur ma vie de misère. Les sages me disent qu’il faut faire preuve de patience, chose que je n’ai jamais réellement su pratiquer en ces temps bousculés.

Mon désir est simple, trouver une sérénité afin de patienter jusqu’à mon tour dans cette vie de passage où les êtres sont damnés pour leur insolence à la finalité de la vie. Roder dans les ruelles de mes pensées qui ne connaissent ni limite ni obstacle, se perdre dans les croissements des opinions sur les conditions du bonheur, tel est mon destin en ces lieux propices à la dérive. Porté par un phonème que je ne saurais ni décrire ni identifier, je suis à la merci de ce guide intérieur dont je doute de sa bienséance à mon égard.

Détresse de la vie ou angoisse passagère, déprime de circonstance ou dépression prononcée, je ne sais que penser de mon état dans ces instants de solitude totale en plein cœur de ces foules que je croise dans tous les instants de la vie. Aucun regard ne peut voir ma détresse, aucun cœur ne peut sentir ma douleur viscérale, aucun esprit ne peut imaginer l’obscurité qui aspire mon âme dans les abimes de la vie. Je cherche les sagesses d’amour chez les philosophes que l’on présente comme les lumières de la vie pour tout esprit indomptable, je n’ai trouvé que plaisir linguistique dans une rhétorique des jouissances éphémères. Avec le temps ces jouissances de contingences deviennent misère et fardeau pour mon âme qui ne peut se satisfaire des pré-requis de ces postulats sans fins.

Marcher en direction de mes contemporains, pour mieux les comprendre et trouver mes réponses à mes états d’âmes sont mes passes temps pour consommer du temps à cette vie hostile à toute âme affaiblie et fragilisée par l’érosion des déceptions rencontrées. Ma tristesse est à la hauteur de ma déception, ma solitude incomprise dans cette vie n’a de réceptacle dimensionné à sa taille. J’avance chaque jour avec des larmes intérieurs que nul ne peut voir, je crie de douleur sans que personne ne puisse m’entendre et comprendre ma détresse. La solitude est devenue ma compagne de route sur ce long voyage de la vie dont je perds régulièrement le sens, tant les épreuves deviennent et paraissent insurmontables.

J’appréhende chaque instant à venir, je regrette chaque instant passé tout en ne sachant, que faire de l’instant présent que je ne sais saisir et rendre utile à ma condition. La solitude est devenue plus fidèle que mon ombre, je n’ai su la briser ni la répudier. Carapace d’un jour, tranquillité d’un instant, elle a toujours su se présenter à moi sous sa plus belle apparence, comme jalouse qu’elle ne soit trompé par un autre. Devenue amante d’une vie complexée par les explosions de contradiction interne, je n’ai plus de force pour contenir cette haine que je lui voue. Fatigué par les tourments de mon âme dans cette solitude sans faille, je me résigne à prendre la vie avec sagesse et humilité. Nonobstant mes envies de tuer cette condition d’état de mon être façonné par cette solitude, je dois lui reconnaitre sa présence à défaut de confident pour mon âme qui se réconcilie avec sa meilleure amie.

Trouver une note d’optimisme dans cette solitude immuable, voilà une étrange manière de rendre les amertumes de la vie plus supportables. Jouissance et souffrance sont les fruits de cette solitude que l’on fini par prendre comme amie malgré nous. Seul ma foi en Allah me permet dans l’intimité de mon cœur de briser cette solitude. Si mon être vie la solitude de la compréhension des autres, mon âme a trouvée gîte et couvert dans l’espoir, la grâce et la miséricorde qu’Allah accorde à ceux qui font preuve de patience et de constance dans leur adoration en ces lieux inhospitalièrs à l’apaisement des âmes essoufflées par les aléas de la vie.


R.A

33 commentaires:

mourad a dit…

Salam R.A.

Je tiens sincèrement à faire un commentaire sur votre article.
En effet, tout d'abord, je souhaite vous dire que celui-ci a été très poignant. Lignes après lignes, chaque mot, chaque virgule étaient troublante. Pourquoi? Car en effet, votre article reflète parfaitement le monde actuel.-la solitude dans l'âme-. Et que dire de la solitude. Que dire lorsque l'on a perdu confiance envers toutes les personnes en qui nous avions crues.
El Hamdoulilah,
Il ne faut jamais oublier qu'Allah notre créateur est toujours présent pour ses créatures.
Si nous avions perdus toutes confiances sur les créatures; il ne faut surtout pas perdre espoir envers Allah.
Le désir de trouver une sérénité se réalisera à travers une bonne lecture du Saint Coran. Et grâce aux nombreuses dou’a que l’ont pourraient Inch Allah invoquées.
Il ne faut surtout pas rester dans une constante déprime et dépression. Non, il faut en revanche essayer de combattre cela en demandant de l’aide aux nombreux frères et sœurs qui nous entourent.
Il ne faut pas que la solitude devienne ta meilleure compagne, il faudrait sans cesse ne t’entourer que de personne fiable.

Le ramadan approche à grand pas. Ce mois Saint où tout peut se passer. Tu verras Inch Allah comment les frères et sœurs musulmans auront un comportement digne d’un bon Muslim.
J’espère que ce mois Saint t’apportera toutes les vertus, toute la force dont tu as besoin.
Sache que tu trouveras toujours quelqu’un à qui te confier.
Respectueusement…
Salam mon frère !

M.H

Muslim News a dit…

Aleykoum salem Mourad, barakallah oufik mon frère pour ton soutien et ton passage sur ce blog qui est un écho des vibrations interne qui me traverse... si il y a une chose qui fait tenir dans cette vie c'est bien l'amour en Allah que nous cultivons au plus profond de notre cœur. Une chose est sur les vrais les vrais frères et sœurs sont ceux qui te soutiennent dans les moments les plus difficiles. Allah a fait que chaque musulman dispose chez lui d'un coran qui est pour nous sources intarissables de sagesse et de bonheur. Ce que j'ai compris de ces épreuves c'est que la sincérité est conditionnée par la sincérité de notre rapport à Allah. si il y a une chose aujourd'hui qui m'incombe aujourd'hui chez moi et que je recherche chez les frères et les sœurs c'est bien la sincérité. L’Imam Ghazali disait la vari sincérité dans ta vie de tous les instants c'est lorsque tu ne te rends plus compte de ta sincérité qui s'exprime de manière naturel et qui à pour unique et seul but dans ta vie d’obtenir l'agrément d'Allah et sa miséricorde.... Qu'Allah nous fasse miséricorde et nous soutienne dans tout nos actions et qu'il nous agrée auprès de Lui. salem

Anonyme a dit…

kamile t'honore

après lecture de tes autres post
je me rend a l'évidence ... tu es bien un homme de valeur, nous combattons le monstre mais chacun sa façon, qu'importe

que dieu te garde dans ta vie et que dieu me pardonne mes paroles ...

je ne pouvais le faire chez toi car j'y suis bannis et tu as raison ...

salam

Muslim News a dit…

Salem et Merci Kamile pour ta visite qui me touche..., pas de problème sur un champ de bataille deux frères peuvent se blaiser mais ce n'est pas pour autant qu'ils se haïssent, qu'Allah nous pardonne de nos erreurs et de nos maladresse... tu es le bien sur mon blog donne moi juste par mail (info.critique@gmail.com) ton IP pour que je puisse t'enlever de la liste des bannis... Salem frère qu'ALLAH nous assiste dans ce travail de Dawa....

Anonyme a dit…

peux tu confirmer réception de mon courriel
salam

Muslim News a dit…

aleykoum salem Kamile, j'ai effectivement reçu ton mail et visité tes différents sites rapidement mais je voie que tu aimes les sciences domaines dans lequel je travaille également.... malheureusement j'ai les musulmans comme tu peux le constaté il y a beaucoup de scientifique mais peu de litérraire..... selam

Sois comme une Passante... a dit…

Alter-ego de l'instant
Altère l'ego du moment.

Je me sentais incomprise,
Voilà que je découvre qu'une âme souffre d'un mal similaire que sont mes maux sans mots.

La solitude est l'état de ceux qui un triste jour ont ouvert le regard pour découvrir que la vérité était bel et bien.

PAtience est ma réponse,
Désespoir est ma tourmente,
Le Sublime est mon soutien et même plus celui qui me maintient en vie au plus profond de moi-même..Quand lasse de vie et masse d'envies, ma vie ne se résumerait plus qu'à la traversée des 7 cieux.

Patience est ma réponse.
Un choix : demeurer comme une passante jusqu'à l'heure de mon trépas sonne sans glas.

Je reviendrai, inshaAllah.

D'ici là un souhait : "Puisse-tu rencontrer Le très-haut dans ta solitude, Car c'est l'ami véritable, et quel état plus que la félicité pourrait décrire Cette amitié que très peu ont mérité"

Salem

Muslim News a dit…

Machallah pour pour ton intervention plein de poésie, j'aime beaucoup la fin [D'ici là un souhait : "Puisse-tu rencontrer Le très-haut dans ta solitude, Car c'est l'ami véritable, et quel état plus que la félicité pourrait décrire Cette amitié que très peu ont mérité"] qui à elle seul résume ta finesse d'esprit... merci , barakallah oufik pour votre soutien

mourad a dit…

Salam

superbe paroles.
Inchallah mon frère que tu vas mieux depuis la dernière fois
amin rabi el aalamine
amicalement

Mourad

Muslim News a dit…

elhamdoulilallah barakallah oufik Frère Mourad

muslimia de passage a dit…

Salamaleikoum wa rhamatollah wa barakatu
Hamdoulillah des larmes coulent de mon visage moi qui pensait n'etre pas normal!Je me rend compte que des personnes sont comme moi, ce mal qui nous ronge et qu'est l'angoisse.Celle qui me rend triste et malade.
Je prie Allah d'etre mon guérisseur et qu'à tout jamais ce mal meurt.
Soubhnallah je me sent moins seul,je me morfondait car je pensais qu'il été anormal d'etre ainsi lorsque l'on est musulmane.I l est malheureux de voir cette société qui nous exclue,nous femme voilée.
Merci encore mes freres et soeurs.
Qu'Allah nous préserve du mal,et nous guide.amine
Bon ramadan a tous
Barakallah oufik
Salamaleikoum wa rhamatollah wa barakatu.

Sois comme une Passante... a dit…

Avec un peu de retard mais avec la sincérité qui est la mienne, je te souhaite une bonne fin de ramadhan.
Puisse le Sublime, le Très-Haut accepter notre jeune, Amin.

Laisse-moi partager ce hadith. Je le connais depuis un moment, je le lis et le relis et il produit toujours ce même effet sur moi : les larmes de la reconnaissance de l'extraordinaire dont seul Allah est capable, et il est capable de toute chose. Après ce hadith, on ne peut que s'essouffler que d'un SoubhanAllah. Gloire et pureté à son nom.

En espèrant te trouver en paix avec toi-même et avec Dieu.

Salem

le Prophète (SAW) a dit: «Dieu honoré et glorifié a dit: «Celui qui vient avec la bonne action en aura dix pareilles ou plutôt Je lui en ajoute encore plus. Celui qui vient avec la mauvaise action, la récompense d'une mauvaise action est une mauvaise action pareille et il se peut que J'absolve. Celui qui se rapproche de Moi d'une palme. Je Me rapproche de lui d'une coudée. Celui qui se rapproche de Moi d'une coudée, Je Me rapproche de lui d'une envergure. Celui qui vient vers Moi en marchant, Je vais vers lui en courant et celui qui Me rencontre en ayant avec lui la contenance de la terre comme péchés, mais ne M'associant aucune chose, Je le rencontre avec la contenance de la terre comme absolution». (Rapporté par Moslem)

Jamila a dit…

Salam Aylekoum,
Jai lu ton texte et tu sais pas l'émotion qu'il ma éveillée. Ta eu exactement les mots pour decrire ce que je ressentais et que je ressens encore un peu aujourdh'ui vraiment macha'Allah pour ce que tu fais. Jadmire vraiment. Merci en tout cas.

katia a dit…

As salam aleykoum wa rahmatulahi wa barakatuhu.
MachaAllah. Quand est ce que tu nous sort un petit recueil de tout tes écrit ? Celui la ma ému je me suit reconnu dans certaine de tes lignes. C'est un passage de la vie que chaque croyant traverse a un moment donner pour prouver a Allah sa foi et mettre en pratique sa patience. Quand Allah aime son serviteur, il le met a l'épreuve al hamdoulilah. Bravo je m'en lasse plus surtout avec une touche de rappel a l'islam dans tes texte c'est juste magnifique!

Anonyme a dit…

Salam Aleykoum,
J'ai lu ton article et je serais ingrate de ne pas laisser de temoignage.
Tes ecrits m'ont tellement emue.A travers tes lignes, je me retrouvais.
Chaque passage me parlait.
Mais avec le temps et la patience on surmonte tous notre solitude.
S'il y'a bien une chose que j'ai apprise dans ma solitude, c'est la présence constante du Créateur.
A Allah je peux me confier à tout moment,il n'est jamais fatigué de m'ecouter.Ce qui me donne foi et espoir de continuer.
Qu'auprès d'Allah nous puissions tous retrouver nos voies!
Salam

Anonyme a dit…

magnifique et veridict..

Anonyme a dit…

Salam,

Juste dire combien j'ai été émue par la beauté de ce texte sur la solitude et de son petit brin de poésie qui y est associé;
Je n'ai encore jamais trouvé de texte aussi beau et émouvant que celui-ci dans lequel je m'y suis retrouvée....
Merci

Imanem

ps : Que Dieu nous aide tout un chacun dans sa quête spirituelle et puisse raffermir notre foi Amiin

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je me permet de prendre l'initiative de vous ecrire "en esperant que cela ne soit pas mal perçu ou mal venue de ma part" afin de vous remerçier de nous faire partager vos textes qui sont tout simplement sublimes et tout à la fois poignants.
J'avoue en avoir des larmes et l coeur qui se serre à chaqu'une de mes lectures sur votre page.
Il est presque rassurrant de savoir qu'en ce bas monde il existe encore des etres authentiques et cela me procure de l apaisement.
Vos écrits ont cette finesse et sensibilité profonde à laquelle j adhére totalement sans omettre que j'ai aimé cette façon que vous avez de vous mettre à nu tout en ayant une pudeur et humilité certaine.
Quand je vous lis je ne peut que savoir, ressentir et comprendre,de cela soyez-en sûre.

Sincérement,je vous souhaite de trouver la paix en votre âme accampagner de l 'AMOUR de notre ALLAH et de SA protection.
Cordialement,
Ghania.

Hélija a dit…

"Roder dans les ruelles de mes pensées qui ne connaissent ni limite ni obstacle, se perdre dans les croissements des opinions sur les conditions du bonheur, tel est mon destin en ces lieux propices à la dérive. Porté par un phonème que je ne saurais ni décrire ni identifier, je suis à la merci de ce guide intérieur dont je doute de sa bienséance à mon égard.

J’avance chaque jour avec des larmes intérieurs que nul ne peut voir, je crie de douleur sans que personne ne puisse m’entendre et comprendre ma détresse.

Devenue amante d’une vie complexée par les explosions de contradiction interne, je n’ai plus de force pour contenir cette haine que je lui voue."

C'est un texte où vous dites beaucoup. Je suis traversé d'une absence de vie, d'une tristesse, d'un oubli. En lisant ça.

de passage a dit…

salam alaykoum

je suis tombé par hasard sur cet écrit , la solitude est amère mais sache qu'elle est parfois nécessaire lorsque nous sommes musulmans, plusieurs points sont soulevé dans ton oeuvre , seul la confiance en ALLAH te permettra de vivre chaque jour dans la sérénité , le passé appartient au passé , l'avenir à l'avenir , le présent à toi afin que tu oeuvres pour le bien donc ne laisse pas la déprime te ronger car elle ne fera que t'affaiblir...certains ont ce don de savoir écrire ce qu'ils ressentent dans une belle éloquence , vous en faites partie..bonne fin de ramadan

Anonyme a dit…

salam aleykoum,
Je suis profondément touchée par cet article.J'aurais pû en être l'auteure mot pour mot, phrase pour phrase sans que rienn'y soit changé. Subhana'Allah en le lisant mon coeur est saisit tellement vous exprimez tout ce que je ressens. Je m'accroche à la patience sans bien savoir si c'est bien cela qu'être patiente. Allah ou halem.
Baraka'Allah o fikoum,vous avez sû mettre des mots sur un mal qui perturbe et cela fait beaucoup de bien.
Que Allah nous assiste dans nos épreuves. Allah oula amine.
Wa salam aleykoum

Anonyme a dit…

@palestye qu'Allah veille sur toi mon frère. tes textes tu sais ce que j'en pense je n'en di pas plus. Juste ke je suis touchée par ce que je lis

Anonyme a dit…

1- J'aurais appelé ce texte "J'ai l'âme en solitude"

2- Il est des périodes et des dates particulières qui nous rappellent et qui nous font sombrer inexorablement chaque année.

3- Vous avez l'art de déterrer des mots à l'exemple de "nonobstant" ce mot bien compliqué qui veut dire "malgré"

4- Contente que vous soyez toujours là malgré le poids de la solitude qui peut se révéler la clé de sa propre perte.

5- Peut-être que vous êtes comme ces poèmes, nés prématurément, la patience est parfois mortelle, mais la Mort a parfois raison de la patience...

bien à vous,

Kofi

Amel a dit…

Je comprends mieux maintenant pourquoi tu m'as dis de lire cet article ;) j'ai connu ce sentiment de nombreuses fois dans ma vie et je me suis reconnue à travers chaque passage . Mais ceci dit je pense pas que la solitude dure éternellement. Ce sont des phases assez courtes que nous ressentons pour diverses raisons. D'ailleurs c'était mon sujet mémoire lors de mes études ! J'en ai des choses a dire la dessus lol. Mais je vais laisser la place aux autres!

me amor a dit…

Salam

Mashallah. Une grande solitude face aux épreuves de la vie et une grande détresse aussi. Un texte d'une grande sincérité.
La patience et la prière te permette de faire face à cette solitude

Anonyme a dit…

Le coeur contient un désordre auquel on ne peut remédier qu'en se tournant vers Allah ;
il contient une solitude que seule peut dissiper la compagnie d'Allah ;

il contient une tristesse que seuls peuvent apaiser le plaisir de sa connaissance et la sincerité de la relation avec Lui ;

il contient une anxiété qu'on ne peut calmer qu'en étant en accord avec Lui et ne se réfugiant vers Lui ;

il contient des feux de regrets que seule peut éteindre l'acceptation de ses ordres, de ses interdictions et du destin qu'Il a fixé dans l'attente patiente du moment de le rencontrer;

il contient un manque qui ne peut être comblé qu'en aimant Allah, en se tournant vers Lui dans le repentir, en l'invoquant sans cesse, en Lui vouant un culte exclusif :
la possession de ce bas monde et de tout ce qu'il contient ne suffirait jamais à combler ce manque.

(Madarij as-salikin)
Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Anonyme a dit…

salem,

le nombre de fois ou j'ai lu ce texte je l'ai compte pas... ou je me suis senti dans chaque phrase que vous dites....il reflète cette sociète individualiste qui change chaque jour...ou il y'a plus de relation humaine ou notre communauté n'a pas de crainte envers notre créateur bref..

en tout cas très beau texte et j'espère que sava depuis


CATHY a dit…

c'est indescriptible ce que l'on peut ressentir ! les poèmes ou la prose empreintes de détresse sont les plus beaux ! ils font vibrer tant de choses en nous et mettent nos émotions à fleur de peau !celà ressemble aux poètes désespérés comme RIMBAUD ou BAUDELAIRE avec les fleurs du mal ! il n' y a que l'écriture pour la délivrance !!

Catherine Gasté a dit…

Cette voix mélodique enveloppée dans cette belle écriture me parle sur cette solitude de l'âme . Car j'entends son humanité en écho

Anonyme a dit…

As-Salam-Alaykum. Une nouvelle fois votre écriture me poigne et donne des frissons. Vous avez une telle force et capacité à décrire ce que l'Etre humain peut ressentir au fond de lui même. C'est juste incroyable Wa Sobhan- Allah... Une nouvelles fois, bonne continuation sur cette voie magnifique qu'est l'écriture.
Cinda

aurelie farah ( little dark flower ) a dit…

Le coeur ne peut qu'être touchée par ces paroles . Surtout quand on comprend le sens. Allah t'a donné un cadeau en t'offrant ce don pour la réflexion . Je remercie les personnes comme toi qui nous permette de se sentir compris et en même temps nous font voyager à travers des mots.

Anonyme a dit…

Le cœur a mal et personne ne peut ressentir à quel point il souffre. Nul ne peut cerner l’intensité de vos maux et pourtant les âmes compatissent entres-elles.

Il est étrange qu’un solitaire ne se sente plus seul lorsqu’il découvre que d’autres ressentent les mêmes amertumes.

L’homme ne peut être tranquille tant qu’il n’a pas trouvé sa stabilité ; un foyer et un confort ne suffise pas, il doit être en paix avec lui-même.
Les cœurs sont malades, il faut donc à tout prix chercher les remèdes parmi les médicaments que propose l’islam : la crainte d’Allah, son rappel et ses recommandations.

Tous les pieux ont ressenti cette pesanteur, cette solitude si envahissante, cet écrasant sentiment de tristesse, jusqu’à ce qu’Allah dans son immense miséricorde prit place dans ce cœur meurtrie où Tout est mort sauf Le Vivant.

Le cœur physique est petit mais il y prend place un univers, de nombreux ressentis, des travers, des décisions, de l’amour, de la haine... A nous de faire en sorte que cette univers soit dédié au Tout-Puissant.

Courage

Unknown a dit…

Merci...