Google
 

jeudi 10 mai 2012

Les lucioles amblyopes


Dans la solitude vespérale de la nuit,
Les lucioles étoilées de la blogosphère,
Deviennent des éclaireurs éphémères,
Attirant les âmes effrontées dans les puits.  

Ces romances aux effluves sensuelles ne sont que des songes,
Consumant nos âmes telles des cierges de mensonges,
De la futilité de ces instants à l’embrouille,
Les âmes se délectent en vadrouille.

L’ancre empoisonnée de ces lettres,
Accable un cœur pris de vertige,
Sur les limbes de ces terres,
Pour un corps qui ne sera plus que vestige.

Rencontrant bien des plûmes romantiques,
Peu exprime une sincérité authentique,
Dans les apparats « islamico-romantique»,
L’émotion voile les réalités d’un cœur en panique.

Bien des auteurs égarent sans le savoir,
Bien des lecteurs s’abreuvent par désarroi sans croire,
En quête de sensation pulsionnelle,
Les âmes se perdent pour un verni émotionnel.

Ignorant tout des auteurs, ils boivent jusqu’à l’ivresse,
Cet opium fait de mots en perle pour un instant de liesse,
Sans lendemain d’amour et de passion,
Pour une fin si triste d’illusion.

Maudites soient ces lucioles prises pour éclaireur,
En ces temps où les cœurs se sont obscurcis d’erreurs,
Les voilà dépourvus de force,
Égaré par ces leurres sans résistance.

Pourquoi chercher le futile quand l’essentiel est auprès d’Allah ?
Heureux celui dont le cœur a pour rempart la crainte et l’amour d’Allah,
Apaisé est celui dont le cœur se nourrit des versets d’Allah.


R.A



9 commentaires:

Anonyme a dit…

Je pense que quand on est poete bien peu de gens comprennent ce que vous ecrivez mais vraiment c'est vraiment tres beau tu devrais faire un recceuils

Anonyme a dit…

Je te laisse un nashid à ecouter, il apaise le mien de coeur en tout cas.

Sami Yusuf Asma Allah..أسماء الله الحسنى
http://youtu.be/JV94WbpMJco

Il est beau ton texte, quoique tres amer. Il faut prendre ce qu'il y a à prendre sur le net comme ailleurs et n'en rien attendre de plus, ça evite beaucoup de deception inutile.

Ouvres toi à la joie, mon frère, Wallahi que ça vaut la peine de se battre pour ça. Tu finiras par trouver l'apaisement. Si Allah te fais passer par des épreuves c'est déjà qu'IL pense à toi, n'oublies pas ça.

Tu as reçu un tres beau don, celui de la magie du verbe, ça n'est pas rien.

Fraternellement : )

Azeleen.

Anonyme a dit…

salam alaykoum , 
c est toi qui écris ces textes ??
MAGNIFIQUE !!

comment tu t'appeles ?
tu me fais pensé a rabiya al aadawia

Anonyme a dit…

Salam
Je trouve que tu écris bien.. et que sa amène a réfléchir..Quoique je ne comprend pas certain passage..islam romantic...Je pense pas que les musulmans qui vont sur les forum lisent et ne regarde pas les sources..C'est plus le contraire...Mais bon on va pas chipoter merci beaucoup sa amène a réfléchir..

Anonyme a dit…

salam vraiment magnifique un vrai artiste pour moi. Sa sent l'expérience de la vie!

Hélija a dit…

"Ignorant tout des auteurs, ils boivent jusqu’à l’ivresse

Sans lendemain d’amour et de passion, pour une fin si triste d’illusion.

Maudites soient ces lucioles prises pour éclaireur."

Mais ces lucioles sont peut-être des signes de Dieu. Des signes de la maladie. Des signes d'une forme de prophétie. Ces lucioles sont la solitude de l'homme. Ils sont le mal, mêlé à l'amour de nos âmes.

J'ai juste envie de m'anéantir.

Anonyme a dit…

Salam

Excellent ton poème!!! c'est mon préféré celui ci!!

me amor a dit…

Mashallah.
Très beau texte plein de sagesse,
mais tout n'est pas si noir sur le net, j'aime à penser qu'il existe des plûmes sincères et authentiques.

Biboush a dit…

J’aime beaucoup ce texte, utilisant le bestiaire pour faire part d’une triste réalité. Nous sommes en effet dans une période de faux-semblant et d’apparat. Je constate que la spiritualité a fait part à la superficialité et qu’internet est plein d’âme au cœur éteint. On tente donc de briller par nos esprits en s’affichant faussement et égoïstement sur la vitrine des réseaux sociaux… Qu’Allah nous pardonne toutes nos fautes, amin.

Celui qui maîtrise l’art des mots possède un réel pouvoir, une arme de persuasion, capable de transpercer les cœurs. Que celui qu’Allah a doté de ce don ne l’utilise que pour le bien car malheur à celui qui se dresse contre les injonctions divines…

Ces lucioles sont je pense, aveuglées par leur propre lumière. La fonction première de cette lumière est d’attirer leur partenaire mais elles attirent également foison et se nourrissent largement de tous ceux qui sont approchés de leur piège.

Voici un petit écho à votre poème :

Dans ce silence vespéral, les lucioles brillent.
A la recherche d’un partenaire, leurs corps scintillent.
Ce spectacle sensationnel est subterfuge,
Aveuglant la voie de ces moutons de Panurge.

Telles des étoiles sur la voûte céleste,
Elles guident le badaud vers un destin funeste.
Paralysant leurs proies par une belle prose,
Elles festinent puis l’abandonnent, l’humeur morose.