Google
 

mercredi 5 juillet 2017

Abysse




Il y a des nuits où,
Je nage sous la vague,
Abri de mon amour,
La lune est témoin,
Les algues ont l'odeur ...
Je n'avais plus envie
De remonter, car tu es là,
Au cœur de ce silence,
Envoutant la solitude,
Fait de méduse, à fleur de peau ...
Ici, nul besoin de lumière,
Les yeux fermés, telle une prière,
Au sein de l'obscurité,
Dans cette cathédrale des abysses,
Le bonheur illumine mon être ...
De ta présence,
Fait de souvenir,
Ton visage, je l'admirais
Au point de m'oublier,
Dans ces profondeurs ...
Une lumière, une chaleur,
Qui me manque tellement
En surface, je remonte
Malgré moi, pour l'espoir,
Pour la vie, pour Allah ...

1 commentaire:

hôpital a dit…

C'est un très beau poème. Tu choisis parfaitement tes mots et ça donne souvent de sublimes poèmes. Tu devrai en publier d'autres :)