Google
 

lundi 12 février 2018

À mes lèvres



Il a ces secrets qui se cristallisent de mystère,
Comme un amour éternel de vers conçu,
Que le miroir de l'aimée se doit de taire,
Afin que perdure l'indicible à la vue...

Sur le lit, des amants au temps inaperçu,
Tout est jouissance, loin des âmes solitaires,
Là où, l'innocence du ciel embrasse de plaisir la terre,
Là où, l'insolence d'aimer dévore les frissons reçus.

De l'aria, aux jardins, je retiens ses mots tendres.
De Paris, aux ruelles sans fin, je retiens sa douceur.
Aujourd'hui une page distraite qui se tourne sans attendre,
Mon cœur à mes lèvres, ce murmure d'amour derrière ses pas.

Comme un serment entres damnés, pieusement fidèle,
L'espoir en secret fait vivre le pacte, confié aux cieux sous les ailes.
Folie de braise que ni le temps, ni la distance ne peuvent détruire,
En attendant que la mort à jamais unis à l'Éden sans détour.

R.A

4 commentaires:

Hab a dit…

Très beau et ce qui est bien avec tes textes c'est que je n'ai pas fini d'apprendre de nouveaux mots.

Unknown a dit…

C'est beau !
Ça faisait longtemps que je ne t'avais pas lu. Toujours un plaisir de te lire.
Adama

Anonyme a dit…

C'est très beau! vous avez beaucoup de talents! Je prend beaucoup de plaisir à vous lire.

Anonyme a dit…

Il y a ces mystères qui ne sache reser au mystère... c'est la langue qui prend la fuite...

Fabuleux comme d'habitude!!!

--This is her (Z-v)