Google
 

lundi 28 janvier 2008

L’Appel au Jihad des Jeunes de Banlieue


Cet appel au jihad par la plume s’adresse à tous les jeunes des banlieues considérés comme des êtres humains de seconde classe. Ces jeunes sont regardés en perte totale de valeur à tel point qu’ils sont devenus des cauchemars de tous les gouvernements qui se succèdent et qui surenchérissent les plans de banlieues. Il est temps que les jeunes musulmans s’approprient de la vrai définition du Jihad qui est très loin du lavage de cerveau que les médias pratiquent afin de stigmatiser les musulmans et de faire en sorte qu’ils aient peur de leur identité musulmane.

Ce Jihad est un appel au renouveau de la pensée musulmane dans le respect de l’éthique Musulmane. Nous devons nous engager la main à l’ouvrage et le cœur à la prière afin de pouvoir réformer notre manière d’être et notre savoir vivre. Il est urgent de dénoncer les attitudes hypocrites de ces pseudos spécialistes et sociologues des banlieues et de l’Islam qui prétendent parler de l’Islam sans vivre l’Islam. Ils croient que le jihad en Islam c’est la barbarie et la violence contre tous ceux qui ne sont pas musulmans. Quel manque de finesse d’esprit pour ces hommes de lettre dépourvus de sagesse. Ils ne comprennent rien de ces quartiers difficiles car la plupart n’ont jamais vécu dans ces ghettos.

Ils pensent que ces jeunes ont perdu la notion de travail et d’effort, alors que ces jeunes n’attendent qu’une chose c’est de travailler. Il est évident que la réussite ne vient pas sans travail, le propre du jihad c’est la lutte intérieure qui doit nous permettre une élévation spirituelle et matérielle. Le jihad repose avant tout sur la foi en Allah, la solidarité entre nous et sur les qualités individuelles. La meilleure réponse à la misère des banlieues c’est la remise en question de soi même avant d’organiser notre stratégie d’action et de réformes. Qui sommes nous ? D’où venons-nous ? Et quel est notre but ?

Le musulman est celui qui se lève avant l’aube pour faire sa prière du fajr. cette qualité nous permet de faire tous les matins un jihad contre la fainéantise et la paresse. Avant de faire la prière le musulman accomplit un rituel de propreté, ici est mis en avant le jihad de l’hygiène cinq fois par jour. Il exécute cinq fois par jour la prière ce qui lui permet un recueillement afin de relativiser les problèmes de la vie et de se concentrer sur l’essentiel, face à ses devoirs ; c’est le Jihad de la rigueur et de la fidélité. Il jeûne pendant le mois de Ramadan, ce qui lui permet de mettre en pratique la solidarité, l’altruisme, et la patience. Durant cette période il se doit de parfaire son comportement et son caractère ; c’est le Jihad de la patience et de l’endurance…. Il est évident qu’un jeune qui est en paix avec ses racines et sa foi sera un élément positif dans la société.

Notre force réside dans l’islam. Notre jihad consiste à nous éduquer et à nous instruire. Nos camps de formation doivent être les écoles, les universités, les bibliothèques, les conférences, les mosquées ; bref là où il y a du savoir. Nos filtres seront le Coran et la Sunna du Prophète (sav). On doit valoriser et optimiser au maximum notre bien le plus précieux qui est le temps. Nos armes favorites doivent être le dialogue et l’échange avec notre environnement dans un esprit de tolérance et d’ouverture. Sachez que nos munitions sont inépuisables car notre héritage Islamique est d’une richesse sans équivalent. Notre ligne directrice sera la piété afin de se préserver des mauvaises tentations. Le but de ce jihad sera de contrôler les forces destructrices qui s’animent au plus profond de nous même et de libérer la générosité et l’amour qu’il y a en nous.

Notre quête de l’excellence dans le savoir et la connaissance en accord avec l’éthique musulmane sera notre plus belle récompense. Il faut valoriser et profiter des opportunités que l’on a pour accéder à la connaissance en France. Nous sommes les descendants des illustres qui ont marqué à jamais l’histoire de l’humanité et contribué à son progrès dans les sciences telle que ; la médecine, les mathématiques, l’astronomie, la sociologie, la littérature, la poésie, l’art … Soyons fier de nos origines musulmanes et surtout soyons digne de représenter l’islam en occident. Il faut que notre jihad nous permette de nous inscrire dans le paysage de la République en France dans le respect des lois du pays d’accueil sans pour autant trahir nos convictions musulmanes.

Ce n’est pas en détruisant nos quartiers et en brulant les voitures que nous allons pouvoir changer quoique se soit et améliorer notre condition et notre image. On doit au préalable changer se qu’il y a en nous même avant de changer l’extérieur. Il ne faut pas attendre l’aide d’en haut venant de l’état, au contraire il faut se mobiliser entre nous afin que l’aide si il y a de l’état puisse être efficace. Dans chaque être humain il y a des germes qui favorisent l’ingéniosité et je suis persuadé qu’en chacun de nous il y a des talents et des qualités. Il y a des milliers de jeunes qui aimeraient être dans un système comme celui dans lequel on vit. Ce n’est pas d'un plan de banlieue que l’on a besoin mais bel est bien d’un sursaut de conscience et d’engagement de chacun dans la cité.

R.A

jeudi 17 janvier 2008

Les Crimes du Sionisme & La Tragédie Palestinienne


L’indifférence de l’Occident et des pays « Musulmans » face à la Tragédie Palestinienne restera à jamais au panthéon de l’injustice commis par l’humanité. La lâcheté, la complaisance des dirigeants musulmans et l’expiation de l’Occident face au crime de l’holocauste est la cause première de la souffrance de ce peuple spolié de sa dignité et confisqué de ses terres. Les palestiniens sont les offrandes de l’occident pour leur injustice envers le peuple juif alors qu’ils sont les bélitres jetés en pâture dans la fosse aux lions par les dirigeants des pays musulmans qui souffrent de polydipsie du pouvoir.

Quelle mascarade agreste des hommes politiques envoyés en émissaires de la paix alors que tout le monde sait qu’ils ne sont là que pour retarder chaque jour un peu plus la mort par agonie de ce peuple sous perfusion qui n’a rien demandé si ce n’est que l’on rende leurs terres et leurs dignités. Pourquoi cette hypocrisie et ce silence complice lorsqu’il n’est pas acteur et coupable venant des membres de l’ONU ? Pourquoi aucune sanction lorsque les sionistes transgressent et bafouent les résolutions de l’ONU ? Chaque jour on grignote un peu plus en massacrant et en expulsant les Palestiniens de leur Terre. Combien de morts et de génocides à ciel ouvert au su et au vu de l’humanité doivent être commis pour que l’indignation résultant de la barbarie israélienne face enfin réagir les pacifistes et les pragmatiques ? Je tiens à saluer ici les minorités juives ; d’intellectuels, de soldats qui désobéissent à leurs hiérarchies, de religieux et de pacifistes qui ont encore un idéal d’humanisme et de respect de l’être humain. Ces derniers gardiens du judaïsme savent que le sionisme conduit leur peuple à la perte et les met en danger concernant leur avenir. Les juifs et les musulmans en Palestine ont toujours su cohabiter avec intelligence et respect mutuel jusqu’à l’apparition de cette idéologie sioniste qui est à l’image des bourreaux qui ont décimé une partie des juifs d’Europe. Les victimes d’hier sont les criminels d’aujourd’hui en opprimant les musulmans palestiniens qui n’ont rien à voir avec les crimes de l’histoire propres aux occidentaux.

Cet apartheid physique et social par les murs soit disant de protection que l’on érige sur les terres palestiniennes sont des signes avant coureurs du déclin de la légitimité israélienne dans l’opinion internationale. Le poids de l’histoire et des responsabilités occidentaux face à l’horreur que l’humanité a connue écrase les critiques et les prises de positions pour dénoncer l’injustice criant de la politique de tyrannie qu’Israël fait subir au peuple palestinien. Ce régime sioniste qui s’est consolidé et s’est renforcé jusqu’à aujourd’hui grâce au soutien des américains et des européens, va bientôt subir le même sort que l’Afrique du Sud et son régime raciste et xénophobe où les Noirs n’avaient même pas le niveau de respect que les blancs avaient pour leurs animaux domestiques.

Nul ne peut renier le droit aux juifs de vivre en Palestine mais nul ne peut également renier que l’existence même d’Israël est fondée sur le viol des droits fondamentaux des Palestiniens ; expulsion, expropriation, massacre, torture et humiliation. Quoi de plus naturel pour ce peuple à l’heure de l’affirmation identitaire et à l’image de la résistance de la France Libre contre Vichy et le Nazisme Allemand, que de se battre corps et âmes pour préserver le peu de terre et de dignité qu’il leur reste. Est-ce un crime dans le reste du monde que de se défendre contre l’injustice ? Les valeurs et les postures des grandes puissances prouvent l’hypocrisie générale et leurs assouvissements aux désirs et aux caprices du régime sioniste israélien.

Le temps n’est’ il pas venu de faire un constat d’échec et de revoir ce soutien inconditionnel que la plupart des dirigeants du monde accordent de façon aveugle à ce régime qui n’a qu’une idée en tête, qui est de coloniser un maximum pour jouer sur les équilibres démographiques et mettre le monde entier devant un fait accompli, en espérant qu’avec le temps la remise en question sera impossible. Cet état qui pratique le terrorisme d’état et qui alimente le moulin de l’antisémitisme par sa politique de répression et de colonisation sur le peu d’espace que ces millions de Palestiniens doivent se partager dans ces prisons à ciel ouvert, doit être remis en question pour le bien-être non seulement des palestiniens mais également pour celui des juifs qui vivent là-bas.

Le cycle de la violence sera rompu lorsque l’injustice envers ce peuple palestinien cessera. Pour cela l’induction anagogique est inévitable pour ceux qui sont doués d’une finesse d’esprit afin de trouver des solutions aux problèmes des Musulmans Palestiniens et des Juifs en cette terre sainte. Le devoir de tous les musulmans en Occident est de dénoncer cette effroyable amnésie maintenue et entretenue par les pouvoirs en place. Il faut exiger la justice par la justice avec les moyens qui peuvent faire basculer les opinions et les tendances. La fatalité et le pessimisme sont des mots à bannir de notre langage.

Il est temps que les Intellectuels et les Esprits Libres se libèrent des carcans de l’histoire. C’est une vraie commotion émotionnelle et cérébrale dont souffrent nos hommes de lettres, ils sont stoïques et paralysés face à la tragédie palestinienne qui se déroule sur le théâtre de l’humanité. De peur d’être taxés, étiquetés d’antisémites, d’intégristes, de révisionniste et personna non grata dans les médias, la plupart préfèrent les honneurs, la notoriété et l’opulence des éloges puérils que leurs offrent les médias contre leur silence face à ce drame qui risque de compromettre l’avenir même de l’humanité.

R.A

mercredi 2 janvier 2008

Aïd Al Adha et le Hadj



Nous avons laissé derrière nous L’Aïd Al Adha, célébrée chaque année avec toujours autant d’enthousiasmes et d’émotions, et ce tous les 10 ème jours du mois du Hadj. Cependant penchons nous sur la signification et l’importance de cette fête qui est vulgairement appelée la « fête du mouton » par certains.
Littéralement « la fête du sacrifice », Aïd Al Adha est également connue sous le nom d’Aïd al Kabir, la grande fête, dans les pays du Maghreb ou Kurban Bayrami en Turquie.
C’est la fête la plus importante du calendrier musulman, qui marque le point culminant du Hadj à La Mecque. Elle commémore le sacrifice par Ibrahim (A.S) d’un bélier, dont Dieu a décidé qu’il compensait le sacrifice qu’Ibrahim (A.S) projetait sur son fils Ismaïl (A.S). Pour les commentateurs, la volonté d’Ibrahim de sacrifier son fils unique, à un âge qui offrait peu d’espoir qu’il puisse en avoir un autre, est la marque de la profondeur et de la grandeur de son allégeance à Dieu. La naissance de son second fils Isaac (A.S) est perçue comme une récompense à Ibrahim (A.S) pour sa soumission parfaite.
Répétant ce geste d’obéissance depuis des siècles, les musulmans du monde entier vont entendre avant cela, et après la prière Aïd Al Adha, un sermon (khotba/Hutbe) leur rappelant leurs devoirs envers Dieu et envers leurs semblables. Les imams vont, en effet, exhorter les croyants à remercier Dieu pour ses bienfaits et à Lui demander pardon pour leurs fautes et leurs incartades. Durant cette période l’accent est mis sur le pardon, la fraternité, la générosité, le partage et le rappel du devoir que l’on a envers Allah, nos familles, nos voisins et nos semblables. C’est une période où l’altruisme doit prendre le pas sur l’égoïsme et l’individualisme.


Le hadj quant à lui, c’est le pèlerinage à la ville sainte de La Mecque en Arabie Saoudite, c’est une obligation à réaliser pour tous les musulmans au moins une fois dans sa vie s’il a les moyens financiers et physiques. Le hadj est l’un des 5 piliers de l’Islam. Allah a imposé le Hajj et la ‘Oumra à Son serviteur de manière explicite que ce soit à travers le Coran ou à travers la Sunna authentique du Prophète (sav). Allah a dit : « Et c’est un devoir envers Allah pour les gens qui ont les moyens, d’aller faire le Hajj de la Maison » (S3-V97), et on retrouve également le Hadith rapporté par Abou Houreïra (R.A) lorsque le Prophète (SAV) fit un sermon et dit : « Ô Gens ! Allah vous a prescrit le Hajj. Faites-le ».
Cette prescription a été établie en l'An 9 après l'Hégire, appelée l'année de la délégation pendant laquelle la sourate Al-'Imrân a été révélée. Ce dernier verset extrait du Coran nous informe très clairement de la raison pour laquelle tout croyant doit faire le pèlerinage. C'est en effet pour l'amour de Dieu et en commémoration du voyage d'Abraham et de sa famille. Le croyant cherche ainsi à plaire à Dieu car ce pèlerinage peut lui permettre de faire pardonner tous ses péchés, comme le confirme le hadith rapporté par Abou Houraïra (R.A) le Messager d’Allah (SAV) a dit : « Celui qui effectue le Hajj sans commettre de pêchés, reviendra du Hajj pur comme il était lorsque sa mère l’a mis au monde » et « Accomplir la 'Umra efface les péchés entre cette 'Umra et la dernière, et un Hajj accepté (d'Allah) n'a d'autre récompense que le paradis. » [Al-Bukhârî et Muslim.]
La Mecque est le seul endroit au monde qui réunit pour une même cause des millions de fidèles sans distinction de race, de nationalité, de sexe, d’âge, de couleur de peau …..
Chaque année, le pèlerinage à la Mecque nous dévoile la splendeur, la force unificatrice, la synergie et la beauté de l’islam qui est une religion de paix et de tolérance.

M.B