Google
 

mardi 9 janvier 2018

Dîwan : " Les jasmins "




Ô Mumtaz souviens-toi de notre premier baiser,
Le soleil brillait de nos désir, il nous embrassait de ses rayons,

Ô Mumtaz la terre luisait de nos mille vers,
Le ciel honorait nos mots, il nous invitait à la table céleste.  

Ô Mumtaz souviens-toi de ces jasmins !
Ces blancs jasmins ! de ces fleurs nos bras étaient rempli.

Ô Mumtaz souviens-toi du murmure argentin de la rivière,
Dans l'obscurité de la nuit, ce parfum nous à unie à jamais.

Ô Mumtaz l'automne et les couchers de soleil sont venus nous caresser,
Au tournant de nos chemins, ces bouquets de "je t'aime" à profusion.

Ô Mumtaz dans la solitude, comme une fiancée qui lève son voile pour accueillir son bien-aimé,
Tes souvenirs me hantent si souvent, tel un désire fait de douleurs. 

Ô Mumtaz ma mémoire reste parfumée de ces premiers baisers et de ces jasmins blancs,
Nous les avons cueilli d'une même main pour notre amour en éclosion.

R.A

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Vous avez le don de tout sublimer par vos mots. Une délectation pour les yeux !

Anonyme a dit…

Moi qui trouve toujours mes mots, moi qui ai une facilitée pour s'exprimer. Me voilà sscotcher à ces si belles paroles passionées 😍
--this is her (Z-V)